À cause de l’impasse politique, le pape François renonce à son voyage en RDC

Le pape François et Joseph Kabila au Vatican

Le pape François ne se rendra pas en RDC au mois de juillet comme prévu. Face à l’impasse politique, le Saint-Père renonce à se rendre dans le pays. Il se limitera à une visite au Sud-Soudan.

En raison de l’impasse politique et de l’absence de véritable progrès dans la mise en œuvre de l’accord politique signé à la Saint Sylvestre 2016, le Chef de l’Église catholique renonce à se rendre en RDC.

Une visite du pape François était prévue dans ce gigantesque pays d’Afrique centrale entre les mois de juillet et d’aout 2017.

Fin 2016, la conférence des évêques catholiques de RDC (CENCO) avait engagé une médiation ayant abouti à un accord politique signé le 31 décembre. Cet accord signé par la majorité et l’opposition devait conduire à la mise en place d’un gouvernement d’union jusqu’à l’organisation des élections présidentielles fin 2017. Les signataires de l’accord avaient convenu que le président Joseph Kabila, en poste depuis plus de 10 ans, ne se présenterait pas à la prochaine élection présidentielle.

Fragile dès sa signature, l’accord de la Saint-Sylvestre a connu de nouvelles difficultés dans sa mise en œuvre avec le décès du leader historique de l’opposition congolaise Étienne Tshisekedi en février. Depuis son décès à Bruxelles (Belgique), les responsables politiques congolais n’arrivent pas à s’entendre sur les modalités de retour de sa dépouille et l’organisation de ses obsèques au Congo.

Le souverain Pontife a cependant maintenu son voyage au Sud-Soudan. Il est attendu à Juba, la capitale dans les prochaines semaines.

Laisser un commentaire