Afrique du Sud : Thabo Mbeki accuse Ramaphosa de bafouer les valeurs de l’ANC

Thabo Mbeki critique la réforme agraire
L’ancien président sud-africain Thabo Mbeki. SOURCE : THINKINGAFRICA

(APN) – L’ancien président Thabo Mbeki accuse l’ANC de devenir un parti de « Noirs », ne représentant plus la population sud-africaine.

La réforme agraire que le gouvernement sud-africain entend mener continue de faire couler de l’encre. L’une des réactions notables est celle de l’ex-président du pays, Thabo Mbeki. Dans un mémo d’une trentaine de pages publié par sa fondation, ce dernier revient sur le sujet qui fait débat en Afrique du Sud.

Cyril Ramaphosa veut changer la Constitution et veut inclure une expropriation des terres sans compensation. Ces terres appartenant pour la plupart à des fermiers blancs, seraient redistribuées aux Noirs pour lutter contre les inégalités dues à la colonisation et à l’apartheid. Populiste selon certains, cette réforme s’appuie sur ces chiffres : la minorité blanche qui représente 8 % de la population possèderait 72 % des fermes contre 4 % pour les Noirs qui représentent 80 % de la population.

Revenir aux principes historiques de l’ANC

Seulement, ce probable changement agressif de la Constitution fait réagir l’ancien président Thabo Mbeki. Ce dernier s’appuie sur la charte de la liberté en affirmant que « l’Afrique du Sud appartient à tous ceux qui y vivent : le Noir et le Blanc ».  Il cite Jacob Zuma en ajoutant que l’ANC est devenu un « parti de Noirs », allant à l’encontre de sa mission historique.

Le mémo ajoute que la « mission historique » de l’ANC a toujours été de « rejeter le racisme nauséabond inhérent à l’impérialisme, le colonialisme et l’apartheid ». Même s’il reconnaît que l’Etat a le droit d’agir ainsi, le mémo dénonce la cadre des discussions de la réforme agraire. Il met aussi en garde contre un racisme inversé. Pour finir, la fondation Mbeki estime que l’ANC a « l’obligation de respecter deux principes : l’Afrique du Sud appartient à tous ceux qui l’habitent, les Noirs et les Blancs, et la terre doit être partagée entre ceux qui la travaillent ».

Laisser un commentaire