Afrique : Des musiques riches et variées qui s’exportent difficilement

La musique africaine est l’une des plus riches au monde.  Se nourrissant de la diversité de cultures, de peuples et de langues du continent,  elle comprend différents styles musicaux dont la Rumba congolaise, le Highlife et le N’dombolo figurent parmi les plus populaires. Cependant, la musique africaine s’exporte difficilement à l’international malgré qu’elle soit reconnue comme ayant influencé et inspiré des artistes venus d’ailleurs et des genres musicaux comme le jazz et le blues.  Angélique Kidjo du Bénin, Youssou N’dour du Sénégal ou Salif Keita du Mali font partie des rares artistes chantant dans les langues africaines et mondialement reconnus.

Boom musical de l’afrobeat

Si la musique chantée dans les langues d’Afrique a du mal à s’exporter, on observe depuis quelques années que des jeunes artistes africains  connaissent un succès mondial avec une musique d’inspiration nigériane à laquelle est souvent associée d’autres rythmes africains.  L’Afrobeat est le style musical le plus utilisé par ces artistes.

Créé au Nigeria dans les années 1960-70, l’afrobeat est en réalité un héritage du célèbre chanteur Fela Anikulapo-Kuti. Très rythmique et dansant, Il est repris par de jeunes chanteurs qui n’hésitent pas à chanter souvent dans leur langue maternelle. Chanteurs multilingues, n’hésitant à mixer plusieurs genres musicaux d’ici et d’ailleurs, ces jeunes artistes africains exportent l’Afrique au-delà de ses frontières. Ces artistes, afin de mieux s’exporter à l’international, multiplient les collaborations avec des artistes internationaux,  trouvant ainsi un juste équilibre entre tradition et modernité. Dans cette génération, les plus célèbres sont Davido, Wizkid , Yemi Aladé et P-square.

Une musique pleine de promesse

Le succès de l’afrobeat a permis de faire de certains artistes qui le pratiquent des millionnaires en dollar. En effet, ces artistes pèsent aujourd’hui plusieurs millions de dollars (Wizkid est considéré par le magazine américain Forbes comme le 5eme artiste le plus riche d’Afrique). Grâce à leur succès grandissant, ces artistes figurent désormais parmi les nominés des grands concours musicaux internationaux à l’instar des BET Awards, des Grammies, des Channel O Music Video Award, etc.

Ainsi la nouvelle génération d’artistes africains, la musique africaine se fait mieux connaitre et dévoile peu à peu toutes ses richesses et potentialités. Bien que le chemin soit encore long, la musique africaine pourrait devenir dans quelques années incontournable.

Laisser un commentaire