Algérie : des bovins potentiellement contagieux refoulés par la Tunisie

bovins - Algérie - tunisieAlgérie Actualité – Dans la foulée de la France, c’est au tour de la Tunisie de se montrer vigilante au niveau de sa frontière avec l’Algérie pour éviter que des bovins potentiellement porteurs de la fièvre aphteuse ne soient illégalement introduits sur son territoire.
Le ministère tunisien de l’agriculture a adopté cette posture après que des cheptels entiers de boeufs algériens aient été touchés par une épidémie de fièvre aphteuse. Pour l’instant, d’après le ministère, aucun cas de cette nature n’aurait été rapporté sur le territoire tunisien.
L’épidémie se serait déclenchée à la fin du mois dernier dans la ville de Relizane et les autorités algériennes ont immédiatement pris la mesure du problème en déclenchant un plan d’alerte comprenant entre autres l’injection de 5000 unités de vaccin destinées au bétail des zones à risques. Malgré cette prompte réponse, la France et maintenant la Tunisie ont choisi de se tenir loin des viandes et des bestiaux en provenance d’Algérie.

Laisser un commentaire