Après le Kenya et le Rwanda, le Ghana veut aussi interdire la chicha

©? ajib.fr

Ghana Société (Santé) – À l’instar du Rwanda, de la Tanzanie ou encore du Kenya, le Ghana entend interdire l’usage de la chicha d’ici mi-2018.

S’appuyant sur une étude du Ghana Health Service, le ministre de la santé ghanéen a annoncé l’interdiction prochaine de la chicha. En effet, les résultats de l’étude montrant les effets nocifs de la chicha sur la santé pousse le gouvernement à agir pour appliquer cette mesure.

A la mi-2018, le Ghana viendra peut être ajouter son nom à la liste des pays africains ayant légiféré sur l’usage de la chicha.

Mais la mesure ne vise pas uniquement la chicha. Il ne sera bientôt plus permis de « vapoter » au Ghana. Du moins c’est l’objectif visé. En effet, exit la chicha, mais aussi la cigarette électronique.

Le Dr Divine Logo, à la tête du centre de recherche, explique que « la chicha est plus dangereuse que la cigarette. Prendre une bouffée équivaut à fumer une cigarette entière. » Le spécialiste met en garde les jeunes, utilisateurs principaux de l’instrument, sur sa composition tout aussi néfaste que la cigarette dite classique. Face à l’expansion de l’utilisation de la pratique le médecin prône l’interdiction pure et simple de la chicha.

En vue de l’application de cette mesure, le gouvernement ghanéen entend également sécuriser ses frontières pour prévenir toute importation illégale de chicha ou e-cigarette.

L’interdiction devrait être effective d’ici le mois de juin 2018.

Laisser un commentaire