Bénin: une épidemie de peste porcine declarée par le gouvernement

Actualité (africapostnews) – Les populations de quatre communes Béninoises font actuellement face à une épidémie mortelle de peste porcine. Au Sud du Bénin près de la Capitale Porto-novo, des éleveurs de porcs se plaignent d’une immense perte de production et demandent de l’aide au gouvernement. Le Président Patrice Talon a immédiatement envoyé une délégation. Les ministres de la santé et celui de l’élevage sont aller urgemment rassurer la population qui réclament un dédommagement, ils ont également tenu à leur donner des recommandations concernant les règles d’hygiène pour éviter d’autres contaminations.

En début d’année, le Bénin a vécu pendant plusieurs mois une crise similaire. L’épidémie de fièvre d’hemorragie de Lassa avait causée la mort de deux personnes. Le gouvernement Béninois compte bien réduire les risques de contamination.

L’épidémie de peste porcine met en alerte le gouvernement

Depuis un mois deja, plusieurs communes Béninoises vivent une situation sanitaire inquiétante avec l’arrivée d’une épidémie de peste porcine. Cette maladie mortelle commence à s’étendre, plus de 15.000 porcs et porcelets ont été décimés au grand regret des éleveurs. Cette situation de crise a alerté le gouvernement Béninois poussant Patrice Talon a envoyer d’urgence ses ministres de la santé et de l’élevage dans les quatre communes concernés afin de sensibiliser les populations et leur promettre ainsi un dédommagement.
Les quatre communes les plus touchées sont situées au sud du Bénin non loin de la capitale Porto-novo. Sachant que le cheptel de la région est évalué à plus de 50.000 tetes, Gaston Dossouhoui le ministre de l’élevage a déclaré que:  » plus de la moitié du cheptel sera décimée ». Cette épidémie fait des ravages, inquiète les éleveurs qui se plaignent de perdre leur production.

Visite des ministères de l’élevage et de la santé pour des recommandations à la population de Dangbo

La délégation ministérielle a commencé par visiter Dangbo considéré comme le paradis du porc. Plus de 500 personnes les attendaient dans une salle pour un échange avec les ministres. Pendant cette conférence, Alassane Seidou ministre de la Santé a tenu à rassurer la population. Il leur a également donné un ensemble de conseil concernant les gestes d’hygiène:  » il faut éviter de consommer la viande des animaux malades, d’incinerer les cadavres et de les enfouir dans le sol. Il faut éviter aussi de vendre ».

Le ministre de l’élevage a annoncé des mesures de dédommagement: « l’Etat versera 2000 fcfa pour les porcelets et 5.000 pour les les porcs » des prix qui ne semble pas ravir la population. Le gouvernement Béninois fait face à un problème sanitaire similaire et compte le régler avec la participation des populations.

Laisser un commentaire