Bénin : le gouvernement refuse un don français d’équipements médicaux

Le Bénin dit non à un don d’équipements médicaux français © Rodrigue Ako

News Bénin —En début de semaine, la France a fait un don d’équipements médicaux provenant d’Orléans au Centre hospitalier départemental et universitaire du Borgou et de l’Alibori de Parakou. Du matériel qui a été refusé par le gouvernement qui les juge trop usés.

Le ministre de la Santé publique pense que la qualité des soins dépend avant tout de la qualité des équipements des hôpitaux du pays. Accepter des dons de matériel usagés reviendrait à créer « des couloirs de la mort et des poubelles de ferrailles médicales », selon lui.

Don d’équipements déjà utilisés ? Non merci, dit le gouvernement

Au départ d’Orléans, la France a envoyé un important don au centre hospitalier départemental et universitaire de Borgou et de l’Alibori de Parakou. Ce don comportait entre autres des équipements médicaux, qui ont finalement été refusés par le gouvernement béninois. Les raisons du refus ont été données aux députés par Alassane Seidou, le ministre béninois de la Santé publique. Selon le gouvernement, ces équipements médicaux seraient trop usagés, ce qui altérerait la qualité des diagnostics et des soins prodigués.

Le ministre de la Santé publique a déclaré que « les équipements qui nous sont proposés par nos partenaires sont des équipements usagés d’un âge moyen se situant entre 10 ans et 15 ans […] le gouvernement a déjà prévu tous ce matériel dans le Programme d’action du gouvernement à l’état neuf. C’est en cela que le gouvernement n’a pas trouvé opportun d’accepter ce matériel qui pourrait entrainer des contre-performances au niveau du diagnostic ».

Réactions vives des Béninois sur la toile

Rappelons qu’il y a quelques mois la France a officiellement refusé de rendre des œuvres d’art que le Bénin lui réclamait. Le Bénin avait demandé à la France de restituer les trônes, les statues et les bijoux pillés pendant la colonisation. Cette décision du Bénin vient encore une fois mettre de l’eau dans le gaz dans les relations entre les deux pays. Ce refus fait du bruit sur les réseaux sociaux au sein de la communauté béninoise. Des réactions qui vont majoritairement dans le sens du ministre.

Sur les réseaux sociaux, certains Béninois applaudissent la décision. En effet, ils pensent que la France ne devrait pas envoyer en Afrique des équipements médicaux de seconde main, car le continent n’est pas la « poubelle de l’Occident ». D’autres par contre, préfèrent que le Bénin soit indépendant sur tous les domaines et ne demandent plus d’aide à la France. Le reste estime que le gouvernement n’a pas la légitimité de refuser des équipements médicaux, car les centres de soins manquent d’autonomie en matière d’infrastructures.

Laisser un commentaire