Bénin: Le Gouvernement fait un appel de fonds de 150 milliards pour financer le PAG

En décembre 2016, le président de la République et son gouvernement ont présenté leur Programme d’actions du gouvernement (PAG) qui dévoile leurs ambitions de développement pour le quinquennat.

Ce programme a pour but de relancer durablement l’économie béninoise, augmenter le pouvoir d’achat et faire rayonner le Bénin à l’international. Il nécessite donc un investissement massif de l’ordre de 9.000 milliards de FCFA.

Recours à l’UEMOA pour l’émission d’un emprunt

C’est dans ce contexte que l’État béninois se propose de recourir au marché financier régional de l’Union économique et monétaire Ouest Africaine (UEMOA) pour l’émission d’un emprunt obligataire par appel public à l’épargne, afin de mobiliser des fonds, après les éditions de 2006 et 2011 réalisées avec succès.

Ainsi, par le décret n°2017-054 du 2 février 2017 portant émission d’un emprunt obligataire par la Direction générale du Trésor et de la Comptabilité publique, le Conseil des ministres autorise le ministre de l’Économie et des Finances, à procéder à l’émission d’un emprunt obligataire à taux fixe, par appel public à l’épargne d’un montant de cent cinquante milliards FCFA (150.000.000.000).

La Société de Gestion et d’Intermédiation du Bénin (SGI-BENIN) a été retenue en qualité de chef de file de l’opération, dans le cadre d’une consultation restreinte. Elle se fera accompagner de trois co-chefs de file : Atlantique finance, EDC Investment Corporation et NSIA Finance ; ainsi que d’un syndicat de placement.

Le montant mobilisé par cet emprunt obligataire servira principalement au financement d’une partie des investissements prévus au programme national d’investissements au titre de l’année 2017.

Le Bénin : futur pôle d’attraction de l’investissement

L’objectif premier des grands projets de l’État est de faire du Bénin un pôle d’attraction de l’investissement en accord avec une économie dynamique et moderne, ouverte.

En effet, le Bénin ayant pris conscience de son déficit infrastructurel a donc entrepris un programme intensif de modernisation et de renforcement des infrastructures et d’aménagement du territoire.

Les Projets qui seront financés par cet emprunt obligataire se concentrent dans des secteurs tels que l’agriculture, le tourisme, les transports et les travaux publics.

Laisser un commentaire