Bénin : Mouvement de grève des médecins en spécialisation

Depuis le 9 janvier 2017, les médecins en spécialisation au Centre national hospitalier universitaire Hubert K. Maga (CNHU-HKM) de Cotonou ont entamé un mouvement de grève. Ils réclament la création des conditions propres à assurer à tous des services médicaux et une aide médicale en cas de maladie ainsi que la réduction des frais de formation.

Dans tous les CHU du Bénin,  les médecins en spécialisation travaillent en moyenne 270 heures par mois, bien plus que la moyenne horaire mensuelle observée dans d’autres corps de métiers. Ils sont responsables entre autres des consultations, des visites et de la prise en charge des malades ainsi que des gardes.

S’étant adressés au gouvernement à plusieurs reprises sans obtenir satisfaction de leurs revendications, ces médecins ont décidé de cesser toute activité hospitalière jusqu’à la satisfaction intégrale de leurs revendications.

Des frais de formation en hausse de 200%

Les revendications que les médecins spécialisés ont transmises au gouvernement et qui conditionnent leur reprise du travail portent notamment sur :

  • la reconnaissance du statut des médecins en spécialisation dans tous les CHU du Bénin et l’établissement de contrat  type ‘’agent contractuel d’État’’ ;
  • l’abrogation de l’arrêté rectoral du 15 juillet 2015 portant augmentation des frais de formation. Ces frais introduits entrés en application dans le courant de l’année académique 2015-2016 ont fait passer la formation en spécialisation de 251.200 à 751.200 FCFA. Soit une augmentation de 200%.
  • la signature des documents annexés au Diplôme de formation médicale spécialisée (DFMS) à tous les médecins postulants ainsi que l’autorisation de participation au DFMS pour toutes les spécialités ;
  • l’attribution d’un salaire minimum de 250.000 FCFA à tous les médecins en spécialités  et le paiement des frais de garde, car à ce jour les médecins en spécialisation au Bénin ne touchent aucun salaire à l’exception d’une somme symbolique pour les gardes effectuées  au cours de leur 4ème année de spécialisation. (10.000 FCFA pour une garde en semaine et 25.000 FCFA pour une garde le weekend.) Toutefois un paiement mensuel de 80.000 FCFA des frais de garde ne devrait pas être dépassé,
  • l’amélioration des plateaux techniques des CHU du Bénin pour répondre aux besoins de formation et pour le bien être de la population ;
  • la subvention directe de l’État à formation des médecins en spécialisation et à la recherche ;
  • la baisse des coûts des prestations de soins au CNHU-HKM en vue de faciliter l’accès aux soins de qualité à toute la population.

La réponse du gouvernement toujours attendue

Les CHU béninois souffrent déjà d’un manque de personnel médical. Avec cette grève à durée illimitée des médecins spécialisés, la prise en charge des patients sera rendue difficile et pourrait présenter des risques pour les patients qui présentent les pathologies les plus graves.

Pour mettre fin à la grève, le gouvernement a engagé des négociations avec les grévistes. À ce stade, le gouvernement du Bénin n’a pas encore statué sur le cahier des charges présentées par les représentants des médecins spécialisés du Bénin. Des solutions rapides sont attendues pour permettre un retour de la quiétude dans les hôpitaux du Bénin.

Laisser un commentaire