Bénin : Patrice Talon pour le CFA ?

Patrice Talon, Président béninois © Financial Afrik

Actualité Bénin – Dans une émission sur les ondes de RFI le 16 avril 2017, « le débat africain », le Président béninois en exercice semble ne pas partager la même idée que nombre de mouvements panafricanistes, qui fustigent le franc CFA et appellent à sa suppression.

Patrice Talon, s’est longuement exprimé sur la question du FCFA, qu’il a défendu avec opiniâtreté. Le sujet fait l’objet de plusieurs débats en ce moment en Afrique. Pour le président béninois, la parité fixe entre le FCFA et l’euro n’est pas un handicap, mais plutôt un avantage. Une perte de cette parité, ou une dévaluation de la monnaie « va générer pour l’espace ouest-africain beaucoup de pauvreté et de misère dans une situation déjà difficile », alerte-t-il.

Par ces déclarations, le Chef de l’État béninois rejoint ainsi son homologue ivoirien Alassane Ouattara, qui a récemment soutenu que « Le franc CFA se porte bien ». Son discours est aussi proche de celui du président camerounais Paul Biya, qui avait déclaré que « le franc CFA ne serait pas dévalué », au sortir d’un sommet de crise des pays de la communauté monétaire et économique des États de l’Afrique centrale (CEMAC), à Yaoundé, le 22 décembre 2016.

Si l’heure n’est ni à la sortie du franc CFA ni à sa dévaluation, le gouvernement béninois n’est pas unanime là-dessus. Le 13 mars 2017, lors d’une rencontre à Cotonou initiée par la Banque Mondiale, le ministre de l’Intérieur, Sacca Lafia, disait que « le franc serait l’une des sources de pauvreté du Bénin ».

Laisser un commentaire