Boris Johnson salue « l’impressionnant leadership » sénégalais dans la résolution de la crise en Gambie

En visite en Gambie où il a rencontré le nouveau président Adama Barrow, le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson n’a pas tari d’éloges sur le Sénégal. Profitant de sa présence en Gambie (enclavée dans le Sénégal), Boris Johnson a joint au téléphone le président sénégalais Macky Sall pour saluer son initiative en faveur de la démocratie.

Macky Sall félicité

Boris Johnson a tenu à saluer « l’impressionnant leadership du Sénégal dans la résolution de la crise survenue récemment en Gambie». Le ministre britannique faisait ainsi référence à l’activisme du Sénégal qui s’est montré intransigeant face aux atermoiements de l’ancien président gambien Yahya Jammeh.

Yahya Jammeh, bien qu’ayant perdu l’élection présidentielle face à Adama Barrow a été tenté de conserver le pouvoir par la force. Le Sénégal s’était alors montré ferme sur le respect des règles démocratiques et Macky Sall n’avait pas hésité à déployer ses troupes dans le cadre d’une opération conjointe des pays de la Cédéao.

Boris Johnson et Macky Sall se sont échangé des amabilités. Johnson a félicité le président Sall pour ses actions en faveur de la démocratie.

Après la Gambie, Johnson au Ghana

Au sujet de sa mini-tournée africaine, Boris Johnson a déclaré : « Je me réjouis d’être le Premier ministre des Affaires étrangères à effectuer une visite en Gambie cette semaine et d’avoir l’opportunité de faire la connaissance de SEM Adama Barrow, Président nouvellement élu de Gambie  et SEM Akufo-Addo, Président nouvellement élu du Ghana. Leur élection met en exergue la consolidation continuelle de la démocratie en Afrique de l’Ouest ».

En effet, après son escale en Gambie, le ministre britannique des Affaires étrangères doit se rendre au Ghana où le président Nana Akufo-Addo vient d’être investi. En Gambie, Boris Johnson s’est engagé à aider Banjul à retrouver sa place au sein du Commonwealth.

Le ministre britannique s’est également dit favorable au renforcement du partenariat entre les pays d’Afrique de l’Ouest et le Royaume-Uni dans la cadre de « Global Britain » et ainsi accroitre la présence anglaise en Afrique.

Laisser un commentaire