Braconnage : dans 20 ans il n'y aura plus d’éléphants en Afrique

À cause du braconnage, les éléphants d'Afrique pourraient disparaître d'ici 2038
Le trafic d’ivoire menace la survie des éléphants d’Afrique
SOURCE: WWF.FR

(APN) – Face à l’urgence de la situation, le Botswana organise un Sommet sur la lutte contre le braconnage du 15 au 17 mars 2018. En effet, si des mesures d’urgence ne sont pas prises, les éléphants d’Afrique n’existeront plus d’ici 2038.

De plusieurs dizaines de millions en 1900 à un million en 1970 puis 470.000 en 2018, la population d’éléphants d’Afrique est gravement menacée par le braconnage. On estime à près de 30.000 le nombre annuel d’éléphants tués par le braconnage.

Un braconnage motivé par le trafic d’ivoire (vendu en moyenne à 1500 euros le kilo principalement en Chine et en Asie de l’Est) et qui s’effectue principalement dans les forêts d’Afrique centrale au Cameroun, au Gabon et au Congo mais aussi en Tanzanie.

Malheureusement, face aux conditions de vie déplorables dans certains pays africains, les braconniers n’hésitent pas à tuer quelques animaux dans l’espoir d’un revenu améliorant leur niveau de vie. Ajouté à cela, les politiques des pays africains agissent peu sur les conditions de vie des populations et encore moins sur la mise en place de législations dissuasives. (Du braconnage à la responsabilisation)

Si des mesures d’urgence ne sont pas prises, d’ici 2038 il n’existera plus d’éléphants d’Afrique.

Source : La Croix

Laisser un commentaire