La Communauté Internationale fait un don de 500 millions de dollars à la force armée G5 Sahel

Photo de groupe des participants à la conférence internationale de Bruxelles ce vendredi 23 février | Crédits : Reuters / Olivier Hoslet

Politique Sahel – L’Union Européenne, les États-Unis, le Japon et d’autres puissances mondiales vont faire un don de 500 millions de dollars pour lutter contre le terrorisme et ses répercussions dans le Sahel.

Réunis à Bruxelles ce 23 février, les chefs d’État d’une cinquantaine de nations ont récolté 509 millions de dollars pour la force G5 Sahel. Cette troupe armée est constituée de soldats de cinq pays africains, le Mali, le Niger, le Tchad, le Burkina Faso et la Mauritanie. Grâce à ce financement, le G5 Sahel va pouvoir mener des opérations de manière autonome dans la région afin de lutter contre le terrorisme ainsi que ses effets, notamment la crise des migrants.
Bien que Moussa Faki, président de l’Union Africaine, juge l’effort déployé « très encourageant », il exhorte à une concrétisation des promesses de dons. Un sentiment partagé par Federica Mogherini, haute-représentante de l’UE pour les Affaires Etrangères. Elle invite donc les pays donateurs à un « soutien réel et effectif ».
Si le financement est conséquent, il ne permet de couvrir les besoins du G5 Sahel que pour cette année. Ainsi, le Président du Niger, Mahamadou Issoufou, encourage vivement la Communauté Internationale à un financement récurent. Selon lui, la somme de 142 millions de dollars par an est nécessaire pour le fonctionnement optimal de la force G5 Sahel.

Laisser un commentaire