Burkina : Circulation nocturne interdite à la frontière malienne

© SOPHIE GARCIA/Hansluca.com

Face à la recrudescence d’attaques terroristes, le Burkina Faso a décidé d’interdire la circulation de nuit aux abords de sa frontière avec le Mali. 

Cette interdiction concerne « La circulation des véhicules à quatre roues, des motos à deux roues, des tricycles (triporteurs) et des vélos » tous les jours de 17 h à 6 h, selon les déclarations d’Hyacinte Yoda, gouverneur de la région. Sont concernées les localités de Baraboulé, Nassoumbou, Koutoukou, Déou, Oursy, Markoye, dans le nord du pays.

La mesure s’étend également « à l’intérieur des villes et villages situés dans cette même bande », a ajouté le gouverneur.

Le Burkina Faso et le Mali, pays frontaliers, sont le théâtre d’attaques djihadistes depuis plusieurs mois. Le mode opératoire, presque toujours identique, pousse le gouvernement à agir. Les assaillants circulant à moto, viennent du Mali, sévissent au Burkina et s’échappent ensuite par la frontière malienne. Restreindre la circulation dans cette zone pourrait donc réduire le nombre d’attaques. C’est en tout cas ce qu’espèrent les autorités.

Si la décision semble contraignante pour les populations, elle vise surtout à les protéger. Ramener la sérénité semble être une nécessité. En effet, la multiplication des attaques et leur violence ont instauré un climat de terreur sans précédent, dans le pays.

Laisser un commentaire