Burkina Faso : Une nouvelle salle de cinéma à énergie solaire

Céremonie d'inauguration de la nouvelle salle de cinéma
Céremonie d’inauguration de la nouvelle salle de cinéma © Burkina24

C’est avec la projection du film burkinabè « l’œil du cyclone » de Sékou Traoré, que la toute nouvelle salle de cinéma et de spectacles fonctionnant à l’énergie solaire a été inaugurée vendredi dernier à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, à la veille de l’ouverture de la 25e édition du Fespaco.

Canal Olympia Yennenga, la nouvelle et troisième plus grande salle de cinéma du pays, construite à Ouaga2000 quartier hupp

de Ouagadougou, appartient au groupe français de Vincent Bolloré, Canal Plus. Il s’agit de la 4e salle de cinéma ouverte par le groupe en Afrique après Douala au Cameroun, Niamey au Niger, et Conakry en Guinée.

Cette nouvelle salle fonctionnant à l’énergie solaire a été construite en 120 jours et a coûté deux milliards FCFA, soit 3 millions d’euros. Elle s’étend sur plus 700 mètres carrés et possède une capacité de 300 places assises.

La salle est entièrement dotée d’équipements de projection et de sonorisation modernes et innovants. Dix-huit séances de projections cinématographiques par semaine, six jours sur sept sont prévues et les tarifs varient de 1500 FCFA (par entrée) à 5000 FCFA (pour les avant-premières).

De plus, l’espace extérieur a été aménagé afin de pouvoir y organiser des spectacles et accueillir des milliers de personnes.

Un marché demandeur en Afrique francophone

Canal Olympia est le résultat d’une collaboration entre Bolloré (via Canal Plus) et l’Olympia (salle de spectacles située à Paris). Les deux parties prévoient d’ouvrir cinquante nouvelles salles au cours des prochains mois dans les différents pays d’Afrique francophone où le groupe Canal Plus est présent.

Roch Marc Christian Kaboré le président burkinabè s’est exprimé devant plusieurs personnalités importantes pendant la cérémonie d’inauguration :

« La construction de cette salle de cinéma vient à point nommé parce que dès demain après-midi nous allons procéder à l’ouverture du Fespaco et dans la ville de Ouagadougou il nous manque des salles de cinéma de cette qualité […] La capitale du cinéma africain c’est Ouagadougou. Nous avons tout à fait intérêt à tenir ce standing. Nous avons intérêt à ce qu’il y ait des salles. Grâce à ces investissements du secteur privé, ça permet au Burkina de rester bien au centre et de faire en sorte à développer la production et la promotion des films africains ».

L’art africain mis à l’honneur

La présidente de Canal Olympia, Corinne Bach a expliqué que la salle aurait une « programmation identique à toutes les salles Canal Olympia en Afrique avec des films de Nollywood et des films qui sortent ici au Fespaco qu’ils soient primés ou pas […] On essaiera de trouver ce qui va plaire au public. Quant à la partie spectacle, elle se mettra en place avec les moyens pour que les artistes tournent dans les différentes salles de Canal Olympia ». Elle a également ajouté que cette initiative « donnera également la place qu’il mérite au cinéma du continent et aux talents africains ».

 

Laisser un commentaire