Cameroun : après Etoudi2018, un nouvel espoir ?

Africapostnews-etoudi-2018
Malgré les incidents et un fort taux d’abstention, les populations camerounaises semblent s’intéresser de nouveau à la vie politique du pays.

Politique Cameroun – Les élections présidentielles camerounaises (Etoudi2018) ont eu lieu ce dimanche 07 octobre 2018 dans une ambiance relativement calme en dépit des incidents relevés ici et là. Bien que les tendances actuelles donnent vainqueur le Président sortant, Paul Biya, ces élections auront peut-être eu le mérite de relancer l’intérêt des populations, notamment des jeunes, pour la vie politique du pays.

Il semblerait que les Camerounais reviennent à de meilleurs sentiments quant à la vie politique du pays. La mobilisation, que ce soit sur les réseaux sociaux, notamment avec les challenges incitant à s’inscrire sur les listes électorales, ou sur le terrain au quotidien témoigne d’un engouement renouvelé pour la chose politique. Certes, l’on a pu constater un fort taux d’abstention, preuve d’une résignation ou d’un profond désintérêt d’une partie de la population. Néanmoins, il est indéniable que ces élections ont été davantage suivies par les Camerounais que celles de 2011 par exemple. Nombreux sont ceux et celles qui sont restés dans leurs bureaux de votes pour assister au dépouillement et tenter de veiller à ce que les votes soient correctement comptabilisés.

Etoudi2018, le nouveau départ ?

Cela est probablement le signe d’un nouvel espoir qui se forme chez les nouvelles générations et même les précédentes. Celles-ci ont réclamé une coalition organisée et forte de la part des partis de l’opposition. Pour beaucoup, Etoudi2018 aurait pu être l’occasion de renverser le pouvoir en place si les différentes forces avaient convergé dans la même direction en frappant d’un même poing. Les différentes tendances, bien qu’affichant une victoire attendue de Paul Biya, montrent tout de même qu’une victoire était largement envisageable et possible avec une coalition et sa candidature unique. La balle est désormais dans le camp de l’opposition afin de mieux s’organiser pour les prochaines élections, qu’il s’agisse des municipales ou des présidentielles.

Laisser un commentaire