Cameroun : Attentat dans la ville de Doublé

 L’effroi ce mardi 31 janvier 2017, dans la ville de Doublé dans l’Extrême-Nord du Cameroun, victime d’un attentat —suicide attribué au groupe islamique terroriste Boko Haram. Les autorités parlent de quatre morts et quelques blessés, par le biais de la chaine de télévision publique CRTV, tandis que les riverains parlent d’au moins seize morts et un nombre de blessés pratiquement équivalent.

Dans cette localité camerounaise, proche de la frontière avec le Nigeria, le mardi est un grand jour de marché périodique, qui réunit beaucoup de monde. C’est donc profitant de cette forte affluence que le kamikaze, se serait fait exploser, au milieu d’une foule d’individus, qui n’a pas eu le temps de réagir.

Differentes versions des faits

Selon un témoin joint par l’agence de presse Xinhua, au moins seize personnes auraient perdu la vie et de nombreux blessés auraient été conduits dans la foulée dans l’hôpital le plus proche. Ce témoin a également souligné la confusion de l’information autour de cet attentat, tant les sources sécuritaires parlent-elle d’une tentative d’attentat du groupe Boko Haram, déjouée dans la ville de Doublée, avec trois kamikazes qui auraient été abattus avant de pouvoir faire sauter toutes les charges explosives dont ils disposaient.
Cet attentat intègre la longue liste d’attaques suicides perpétrées par la secte Boko Haram dans le pays. En janvier 2016, les autorités camerounaises, indiquaient par le ministre de la Communication, qu’entre 2013 et 2016, plus de 1200 personnes avaient été tuées la secte terroriste nigériane dont plus de 1000 civiles. Bilan qui devrait être revu lourdement à la hausse, avec les multiples attentats qui ont secoué le pays au cours de l’année écoulée, avec la ville de Maroua particulièrement touchée par les attentats meurtriers.

Laisser un commentaire