Cameroun – Chine : Suppression des visas d'entrée entre les deux pays ?

Suppression visas Cameroun chine
(C) cameroun24

Actualité Cameroun – Le ministre des Relations Extérieures camerounais, Lejeune Mbella Mbella a défendu la semaine dernière le projet de loi qui avait été déposé le 4 avril 2017 à l’Assemblée nationale lors d’une séance plénière. Ce projet de loi devrait autoriser le président Paul Biya à ratifier un accord entre son pays et la Chine visant à supprimer les visas d’entrée pour les voyageurs détenteurs de passeports diplomatiques ou de service.

L’accord entre les deux pays avait été signé le 7 juillet 2016 à Yaoundé (Cameroun) par Leujeune Mbella Mbella et Wei Wenhua, ambassadeur de Chine au Cameroun ; il vise à rendre effective la suppression de visas d’entrée de façon réciproque entre les deux pays permettant aux trois catégories de personnes suivantes d’effectuer des transits ou séjours d’une durée maximale de 30 jours :
– Les ressortissants des Etats-parties non accrédités sur le territoire de l’autre partie
– Les détenteurs de passeport diplomatique ou de service membre d’une mission diplomatique, d’un poste consulaire ou d’une mission permanente
– Les membres du gouvernements et assimilés ainsi que les officiers généraux.

Les bénéficiaires sont cependant tenus de rentrer sur le territoire de l’autre pays par les points de passage aux frontières ouverts au trafic international et de respecter les lois et règlements en vigueur dans le pays concerné.

Des liens renforcés entre les deux pays

Au moment de défendre ce projet de loi, le ministre Mbella Mbella a rappelé aux parlementaires les objectifs de ce dernier :
«D’abord renforcer la coopération diplomatique entre le Cameroun et la Chine. Ensuite, renforcer l’état de nos relations de coopération bilatérale. Enfin, il s’agit d’ouvrir le boulevard pour la réalisation de grands projets chinois dans notre pays et l’ouverture de nos compatriotes vers la Chine pour le renforcement des capacités.»

Le projet de loi, actuellement étudié au Parlement de Yaoundé, devrait donc permettre d’accroître les transactions et les échanges commerciaux entre les deux pays. Rappelons que la Chine est déjà le premier partenaire commercial du Cameroun et qu’elle y investit fortement. En effet, selon l’étude «China Africa Research Initiative» de la John Hopkins University à Baltimore aux Etats-Unis, le Cameroun aurait perçu 1540 milliards FCFA des 47 795 milliards de francs CFA de prêts chinois destinés au continent africain entre 2000 et 2014.

Laisser un commentaire