Cameroun : un comité de vigilance déjoue un attentat à Mora

Des membres du « comité de vigilance » de Kolofata, à l’extrême nord du Cameroun.
Des membres du « comité de vigilance » de Kolofata, à l’extrême nord du Cameroun. CRÉDITS : LE MONDE AFRIQUE

Actualité Cameroun – Aucune victime n’est à déplorer suite à la tentative d’attentat, dans la ville de Mora, de deux femmes équipées de charges explosives. Les deux terroristes ont été neutralisées par un comité de vigilance.

Les habitants des grandes villes camerounaises se sont organisés en comités de vigilance en réponse à l’insécurité grandissante dans le nord du pays, et afin de pallier les insuffisances de la police. Leurs actions sont d’une aide considérable à la police régulière, dans l’Extrême-Nord, en proie aux attaques terroristes de Boko Haram.

Ce lundi 3 avril, à Mora, un comité de vigilance local a ainsi déjoué les plans de deux kamikazes, qui entreprenaient de se faire sauter dans un lieu rempli de monde. Repérées à temps par le comité, les kamikazes ont dû actionner leurs charges prématurément, et n’ont fait aucune autre victime qu’elles-mêmes.

Cet attentat n’est pas une première dans cette région du pays. En décembre dernier, un kamikaze équipé d’une ceinture d’explosifs avait causé la mort de deux personnes dans un marché à Mora.

Sous la pression de l’armée camerounaise, la secte islamiste Boko Haram privilégie ces attaques isolées au détriment de frappes de masse. Les efforts de l’armée et des comités de vigilance semblent porter peu à peu leurs fruits.

 

Laisser un commentaire