Cameroun : décès de quatre militaires lors du crash d’un hélicoptère

Image d’illustration

Cameroun (APN) – La nation camerounaise tout entière et plus particulièrement les forces de défense et de sécurité sont en deuil. Notamment après le décès tragique de quatre miliaires impliqués dans la lutte contre le groupe djihadiste Boko Haram. Selon des sources officielles, un général  et un colonel font partie des victimes.

C’est un accident d’hélicoptère survenu le dimanche 22 janvier 2017, dans la commune de Bogo, dans la région de l’Extrême-nord, qui est responsable de cette tragédie. Pour l’instant, les responsables militaires n’ont pas fourni d’informations supplémentaires quant aux causes de ce crash.

Toutefois, de nombreuses sources militaires ayant requis l’anonymat ont déclaré que l’hélicoptère se rendait dans le parc de Waza, toujours dans la région de l’Extrême-nord. L’aéronef opérait des missions dans le cadre des opérations menées par le Cameroun pour éradiquer le groupe djihadiste nigérian Boko Haram.

Le premier décompte des victimes fait état de quatre disparus. En dehors du général et du colonel qui se trouvait à bord de l’appareil, ce sont deux pilotes qui ont perdu la vie. Les médias camerounais ont déclaré que le général Jacob Kodji, commandant la 4ème RMIA (Région militaire interarmées), était à la tête d’une opération baptisée Emergence 4, destinée à vaincre les forces de Boko Haram sévissant dans la région.

 

Laisser un commentaire