Cameroun : une nouvelle vague de grèves annoncée par les enseignants et les médecins

Une classe du secondaire au Cameroun ©.

Les syndicats d’enseignants et celui des médecins du Cameroun ont adressé y’a quelques jours un préavis de grève au gouvernement. Ces derniers menacent d’entamer un mouvement intense de grève si leurs revendications ne sont pas entendues.

Le 27 février dernier, le collectif des enseignants avait envoyé une dépêche au ministre des Enseignements secondaires (MINESEC) stipulant le début d’une éventuelle grève. La lettre dénombrait également les revendications du corps enseignant à savoir :

-une meilleure prise en charge après leurs sorties des écoles normales ;

– le paiement des salaires, arriérés à l’appui, de tous les 19 000 professeurs. 19 862 est le chiffre communiqué par le MINESEC ;

– le paiement des rappels en arriérés de salaires aux fameux 5429 professeurs programmés en octobre 2016 ;

-le paiement de toutes les instances de non-logement, tel qu’indiqué par le MINESEC

– la suppression du paiement partiel des salaires ;

-l’automatisation du système d’inclusion des primes dans <<Antilope>>, l’un des systèmes de gestion des ressources humaines et de la solde de l’État ;

– la mise en exécution des dispositions du Décret 2012/079 du 9 mars 2012, portant régime de la déconcentration de la gestion des personnels de l’État et de la solde.

Quant au corps médical, leurs revendications tournent autour entre autres de :

 -l’amélioration de leurs conditions de travail ;

-la mise en place d’une assurance maladie de base à couverture universelle, pour améliorer l’offre de soins et permettre à tous les Camerounais, de toutes les couches sociales, d’avoir un accès égal aux soins de santé ;

-la révision à la hausse de leurs salaires ;

-la suspension des affectations de certains médecins sans salaire ;

-et enfin la révision de l’âge de la retraite, de 55 à 65 ans ;

Ces derniers ont menacé de rentrer en grève le 27 avril prochain si leurs revendications ne sont pas entendues

 

Laisser un commentaire