Cameroun : Paul Biya, son opération séduction en Italie

Visite d'Etat de Paul Biya en Italie
Visite d’Etat de Paul Biya en Italie © Quirinale

Le Président camerounais Paul Biya, vient d’achever sa visite officielle en Italie qui a eu lieu du 20 au 22 mars 2016. Durant son séjour il en a profité pour aborder la coopération entre les deux pays. Une opération séduction destinée à consolider les liens économiques et diplomatiques entre les deux pays.
En visite d’État dans la capitale italienne, Paul Biya accompagné de son épouse Chantal Biya a atterri lundi à Rome. Dès son arrivée le Président camerounais a été reçu par son homologue italien, Sergio Matarella. Les deux chefs d’État se sont ensuite entretenus à huis clos évoquant la situation politique, économique et sociale du Cameroun.
Ils ont notamment réaffirmé leur engagement dans la lutte contre le terrorisme. Dans son combat contre Boko Haram, le Cameroun pourra donc toujours compter sur le soutien de l’Italie. La crise anglophone a elle aussi été abordée. Paul Biya s’est montré rassurant à ce sujet, parlant de l’unité du pays et évoquant une sortie de crise proche.
Mardi 21 mars, le président a rencontré la diaspora camerounaise vivant en Italie au Palais Quirinale. Au cours de cette rencontre, l’autorité camerounaise a reçu Yvan Sagnet. Ce jeune camerounais a récemment été fait Chevalier de l’Ordre du mérite pour son engagement dans la défense des migrants en Italie.

Le Cameroun, terre d’investissements

C’est devant le patronat italien que Paul Biya a vanté les mérites du pays dont il est à la tête depuis 1982. Accompagné d’une délégation composée de plusieurs chefs d’entreprise camerounais, le Président a mis en avant les atouts du pays en vue d’attirer de nouveaux investisseurs italiens lors du Forum Économique Cameroun-Italie. Il a par ailleurs, profité de sa présence pour remercier de leur confiance ceux qui ont déjà investi. La coopération italo-camerounaise ne date pas d’hier. En effet, à peu près 50 entreprises italiennes sont implantées au Cameroun et elles n’emploieraient pas moins de 2 000 Camerounais, selon le site investiraucameroun.com. D’autre part, les deux pays sont associés notamment dans le cadre de la construction du stade d’Olembe. Le chef de l’État a aussi promis des partenariats « forts et efficaces » avec un Cameroun à l’écoute de ses investisseurs.
Le Président camerounais s’est aussi appuyé sur la stabilité politique et économique du pays pour le vendre comme terre d’investissements. Bien que touchée par la chute des prix du pétrole, l’économie camerounaise demeure résiliente. Le pays offrirait de nombreuses opportunités d’affaires. Les secteurs prometteurs étant le bois, l’énergie et l’agro-industrie notamment. Il a ainsi fait de sa longévité au pouvoir une force déclarant «?Le pays est stable. C’est rare aujourd’hui de trouver un gouvernement qui dure 30 ans?». Une phrase qui n’aura pas manqué de faire rire l’assistance. Sacré Biya !

Paul Biya, médaillé d’or 

Un peu plus tard ce mercredi 22 mars, Paul Biya était reçu en grande pompe à l’université de Rome Vergata. À cette occasion, le Président camerounais s’est vu remettre la médaille d’or par la Conférence des Recteurs des Universités italiennes (CRUI). Cette distinction récompense le chef de l’État pour son travail en faveur de la culture et du développement de l’enseignement supérieur au Cameroun.
Devant un collège de professeurs italiens et des étudiants camerounais vivant en Italie, Paul Biya a accepté la récompense avec à ses côtés son épouse, Chantal Biya. L’orateur principal de la cérémonie est ensuite revenu sur les différentes actions menées par le Président camerounais.
Le séjour romain du chef d’État camerounais s’est achevé par un entretien avec le pape François, lors d’un passage éclair au Vatican. Une étape peu surprenante, quand on sait que Biya est un habitué du Vatican.
 

Laisser un commentaire