Cameroun – Présidentielle : l’opposition pourrait avoir des regrets

Cabral Libii, Paul Biya et Maurice Kamto
Cabral Libii, Paul Biya et Maurice Kamto

Yaoundé (Africapostnews) – Au lendemain de l’élection présidentielle au Cameroun, les résultats officiels ne sont toujours pas connus. Cependant, les premières tendances issues du dépouillement des bureaux de vote et largement relayés sur les réseaux sociaux montrent que l’absence d’union entre les candidats Maurice Kamto et Cabral Libii pourrait couter très cher à l’opposition.

L’opposant Maurice Kamto (MRC) soutenu par l’avocat Akere Muna qui s’est désisté en sa faveur à la dernière minute a réalisé de très bons scores à Douala, la capitale économique du Cameroun, ainsi qu’à Yaoundé. L’opposant arrive en tête dans un grand nombre de bureaux, souvent suivi par le président sortant Paul Biya. La coalition Kamto/Muna s’est également imposée dans plusieurs localités de l’ouest du pays. Et pourtant ça ne suffira peut-être pas pour s’imposer au niveau national.

En effet, le RDPC qui porte la candidature de Paul Biya semble avoir fait étalage de sa force dans le nord, le centre et le sud du pays. Paul Biya a même créé la surprise en remportant le vote de la diaspora dans des pays où une frange de la diaspora camerounaise se montrait virulente à son égard.

Le RDPC pourrait triompher sur division de l’opposition

L’opposition aurait pourtant pu faire encore mieux. En effet, les scores obtenus par les opposants Cabral Libii (Univers) et par Joshua Osih (SDF) rappellent qu’une candidature commune des 3 principaux opposants lors de ce scrutin aurait pu causer bien des difficultés au président Paul Biya. Le RDPC pourrait donc triompher sur division d’une opposition qui n’a pas su mettre de côté son ego et créer une véritable dynamique unitaire.

Ce lundi, le décompte se poursuivait et les premiers résultats officiels de l’élection présidentielle du 7 septembre sont attendus en milieu de semaine. Rappelons que les élections présidentielles au Cameroun se déroulent en un seul tour.

Laisser un commentaire