CAN 2017 : Malgré un stade vide à l’ouverture, le gouvernement gabonais se réjouit de la présence d’un « public nombreux et enthousiaste »

Au cours de sa séance du 17 janvier, le Conseil des ministres du Gabon s’est réjoui du public nombreux présent au Stade de l’Amitié de Libreville pour l’ouverture de la 31e édition de la coupe d’Afrique des nations qu’il organise. Cependant, les images de la cérémonie d’ouverture de la CAN 2017 diffusées sur les différentes chaines de télévision ont montré au contraire des gradins clairsemés pendant la cérémonie d’ouverture de la compétition.

« Le Conseil des ministres s’est réjoui de l’ouverture de la 31e édition de la Coupe d’Afrique des nations CAN TOTAL 2017, le samedi 14 Janvier 2017 au stade de l’Amitié, dans la commune d’Akanda, devant un public nombreux et enthousiaste. » C’est en substance ce qu’a retenu le gouvernement gabonais du lancement de la phase finale de la CAN 2017 à Agondjé dans la banlieue nord de Libreville.

Si la cérémonie d’ouverture de la compétition était belle (les organisateurs gabonais ont travaillé à son cadrage jusqu’au dernier moment), il convient de rappeler que le public gabonais n’a pas répondu massivement présent. Les 40 000 places du stade de l’amitié d’Agondjé étaient largement inoccupées. Souvent rempli à bloc lors des événements sportifs passés, le stade d’Agondjé n’a pas fait le plein pour la cérémonie d’ouverture. Les artistes invités pour donner un cachet particulier à l’événement, se sont donc exprimés devant un public réduit, loin du nombre de fans qu’ils ont pu réunir en d’autres occasions.

Ainsi, le public était-il enthousiaste à l’ouverture de la compétition mais il n’était pas nombreux comme l’affirme le communiqué final du conseil des ministres gabonais. Des témoins présents le confirment. Ces derniers affirment cependant qu’après la cérémonie d’ouverture, le stade a accueilli plus de monde venu regarder le match ayant opposé le Gabon à la Guinée-Bissau qui s’est soldé par un score de parité d’un but partout.

Laisser un commentaire