CAN 2019 – Cameroun : Le stade d’Olembe sera-t-il livré à temps ?

Maquette du stade d’Olembe © Actucameroun.com

Si la Coupe d’Afrique des Nations 2017 vient de s’achever au Gabon, son voisin camerounais est lui, en train de préparer l’édition 2019 qui se déroulera sur son sol. Le Cameroun est au four et au moulin pour préparer l’évènement. Parmi les infrastructures à construire, le complexe multisports d’Olembe. Lundi dernier, le groupe Piccini, chargé des travaux, a fait savoir qu’il était probable, que les délais de livraison initialement prévus ne soient pas respectés.

L’organisation de la CAN 2019 a été attribué au Cameroun, en septembre 2014, lors d’une session extraordinaire de la Confédération africaine de football (CAF). Pour l’occasion, cinq stades sont prévus pour accueillir les différentes rencontres. Trois sont déjà existants. La construction du stade Paul Biya d’Olembe a été confiée à l’entreprise italienne Piccini. La fin des travaux a été annoncé pour juin 2018.

« Accélérez les travaux »

Le ministre des Sports, Pierre Bidoung Mkpatt, a durci le ton lundi dernier. Il a tenu à rappeler à Sam Thamin, directeur général du groupe, les délais qui leur étaient impartis pour terminer la construction du stade. 17 mois. C’est le temps qu’il reste au groupe italien pour livrer le stade qui abritera la cérémonie d’ouverture et accueillera la finale de la compétition en 2019.

Le ministre a notamment fait part de la volonté de son ministère de commencer la préparation des « aspects sportifs de la préparation de cette CAN », rapporte Cameroun Tribune.

Aucune raison de paniquer

Alors, faut-il s’inquiéter ? Le ministère se veut rassurant, l’entreprise Piccini aussi. « Nous avons eu toutes les assurances que tout sera mis en œuvre pour qu’on travaille sans blocage », a déclaré le directeur général.

En effet, le démarrage des travaux avait pris du retard suite à divers problèmes. En cause, des différends concernant les contrats et les financements. Mais tout ceci serait à présent réglé.

Le stade Paul Biya d’Olembe, ville qui se situe à 13km de Yaoundé, est une structure couverte prévue pour accueillir 60.000 personnes. En plus de ce stade, l’entreprise italienne s’est engagée à construire deux stades d’entrainement, des galeries commerciales, et des structures d’hébergement. L’ensemble coûtera au total 163 milliards de francs CFA.

 

  1. […] sérieux doutes sur la capacité du pays à accueillir la messe du football africain. En cause, des retards dans la construction d’infrastructures prévues pour abriter les différents matchs. Si la compétition venait […]

Laisser un commentaire