CEMAC : un mois après l’annonce de la libre circulation, la Guinée équatoriale ferme sa frontière avec le Cameroun

Teodorin Nguema Obiang, le fils du président de la Guinée équatoriale, Teodoro Obiang. Photographie: Jerome Leroy / AFP / Getty Images
Teodorin Nguema Obiang, le fils du président de la Guinée équatoriale, Teodoro Obiang. Photographie: Jerome Leroy / AFP / Getty Images

Guinée équatoriale (Africapostnews) – La libre circulation des personnes entre le Cameroun et la Guinée équatoriale n’aura pas duré un mois. Quelques semaines à peine après son entrée en application, la Guinée équatoriale a décidé de façon unilatérale de fermer sa frontière terrestre avec le Cameroun à Kyé Ossi.

Souvent présentée comme réfractaire à l’intégration sous-régionale, la Guinée équatoriale s’est montrée fidèle à sa réputation en fermant sa frontière terrestre avec le Cameroun, pourtant première économie de la zone.

La décision de fermer la frontière terrestre à Kyé Ossi (nord de Guinée équatoriale et sud du Cameroun) intervient sans qu’aucun incident majeur n’ait été relevé et sans que les autorités équato-guinéennes n’aient fourni la moindre explication.

Ni le Cameroun, habitué aux fermetures de frontières unilatérales de la Guinée équatoriale, ni la commission de la CEMAC et son président, le gabonais Daniel Ona Ondo, ne se sont prononcés sur cet incident.

Selon des informations recueillies par Africapostnews, l’autre frontière terrestre de la Guinée équatoriale, celle avec le Gabon, continuait d’être ouverte à la libre circulation.

  1. […] les raisons. Par ailleurs, il est surprenant que les ressortissants des six pays signataires de l’accord de libre circulation se voient encore demandés des laisser-passer aux frontières terrestres en plus de leurs […]

Laisser un commentaire