Centrafrique: le 1er bataillon des FACA est opérationnel

Les Forces armées centrafricaines (FACA) peuvent désormais remplir leur mission. Après des mois de formation dispensée par la force européenne EUTM, un premier bataillon de 650 personnes est fin prêt à être déployé sur le terrain. Le pays est toujours en conflit, malgré le retour à l’ordre institutionnel.

La force EUTM a posé ses valises en Centrafrique en juillet 2016 pour relayer l’Eumam, qui se chargeait de reconstituer l’armée. Les 170 hommes qui composent la force européenne ont pour mission de prendre en charge l’entraînement opérationnel des Faca, et de préparer une armée plus moderne et plus professionnelle.

Les Faca n’existaient plus que nom après le coup d’Etat de 2013 à 2016; en raison de leur implication dans le conflit ethnique qui a suivi. Elles avaient été partiellement dissoutes. Il était donc nécessaire qu’elles soient reconstituées, puis entraînées.

Leur déploiement souffre néanmoins d’un manque de moyens. L’EUTM est limitée par les capacités des camp d’entraînements, le nombre d’instructeurs à disposition, et le manque de matériels (équipements, véhicules, armes).

En mars dernier, le Général Herman Ruys, commandant en chef de l’EUTM-RCA, prévoyait un premier bataillon de 750 personnes à la mi-mai, puis un deuxième en fin d’année, pour un effectif total de 1500 personnes. L’objectif au bout de deux ans est que 2000 militaires des Faca, dont 8% de femmes, soient opérationnels

Laisser un commentaire