Congo : Un nouveau barrage inauguré par Sassou Nguesso

mages du Barrage de Liouesso inauguré ce 29/05/2017 par le Président Denis Sassou Nguesso, PR / Congo souverain

Actualité Congo — Ce lundi 29 mai 2017, le président de la République du Congo Denis Sassou Nguesso a inauguré un nouveau barrage dans la Sangha au nord au pays. L’œuvre a été pré-financée par la Chine et devrait produire de l’électricité d’une puissance de 19,9 mégawatts.

C’est ce lundi que le barrage hydroélectrique de Liouessou a été inauguré par le chef d’état congolais. Construit sur le cours de la rivière Lengouet, les travaux de construction de ce barrage auront duré 48 mois, pour un coût total de 54 milliards de francs CFA. Une somme à laquelle s’ajoutent les 18 milliards pour la construction des voies reliant le barrage à la ville de Ouesso.

Ce barrage produira environ 19,9 mégawatts, et devrait desservir les villes avoisinantes. En effet, ces villes, comme Pokola et Ngombé, représentent un enjeu économique important dans la région à cause de la présence de deux grandes scieries. De plus, avec autant d’électricité, les autorités envisagent dans les prochaines années la création d’une zone industrielle spéciale dans la région.

Le barrage hydroélectrique de Liouesso est le 2e dans la région. En 2011, c’est le barrage d’Imboulou, lui aussi pré-financé par les Chinois, qui était inauguré pour desservir 120 mégawatts dans le réseau régional.

Objectif : développer la région de la Sangha

Ce nouveau barrage s’inscrit dans la volonté du gouvernement de développer la Sangha. En effet, considérée comme le 2nd pôle économique après pointe Noire, la région est restée trop longtemps dans l’isolement. Isolée et enclavée, la Sangha avait vu son économie tourner au ralenti pendant de longues années. La province est pourtant riche, avec l’or, le diamant, le fer, le bois et autres richesses non exploitées.

Ces dernières années, ce sont près de 400 milliards investis par les autorités et leurs partenaires dans de multiples projets régionaux. Ainsi, deux grands chantiers routiers ont accouché de deux grandes roues, aux multiples enjeux stratégiques. La première allant jusqu’à la cuvette voisine et la reliant à la ville de Brazzaville, et l’autre menant jusqu’au Cameroun voisin. À Ouesso  , la capitale de la Sangha c’est un nouvel aéroport international qui est sorti de terre. C’est le quatrième du pays, avec près de 3 000  m de piste, capable d’accueillir de gros porteurs.

 Fortement atteint par la chute des cours du pétrole, le Congo tente désormais de relancer son économie en misant sur sa diversification. Grâce à la Chine, avec laquelle le pays est engagé sur de nombreux, les autorités espèrent améliorer les conditions de vies des Congolais dans le long terme. Bien que de nombreuses voix s’élèvent pour marquer leurs inquiétudes, face au partenariat Congo Chine, déjà mis à contribution dans la construction du nouveau siège de l’Assemblée nationale, la semaine dernière.

Laisser un commentaire