Coopération : Libreville et Alexandrie, villes jumelles

Les villes d’Alexandrie et de Libreville

Les villes d’Alexandrie (Égypte) et de Libreville (Gabon) ont finalement signé un accord de jumelage matérialisant la coopération entre les 2 villes portuaires. Négocié depuis le mois d’octobre 2016, l’accord de jumelage entre les 2 villes identifie les domaines de coopération dans lesquels les 2 communes urbaines échangeront de façon privilégiée.

Le jumelage d’Alexandrie et de Libreville proposé par la métropole égyptienne a finalement été conclu. Les 2 villes disposent désormais d’un cadre officiel de coopération décentralisée. Par cet accord de jumelage, les 2 villes se sont engagées à échanger dans les domaines de la santé, de l’éducation, du tourisme, de la culture et de l’agriculture.

Le jumelage pour s’enrichir mutuellement

Satisfaite de la signature de cet accord de jumelage, la mairesse de Libreville, Rose Christiane Ossouka Raponda a indiqué que l’union entre les 2 villes sera l’occasion d’un enrichissement mutuel. Libreville souhaite profiter de ce jumelage pour s’appuyer sur l’expérience d’Alexandrie notamment en matière d’éducation et dans le tourisme.

Côté égyptien, on soutient que les 2 villes présentent quelques points communs comme l’ouverture sur la mer et l’accueil des ressortissants issus de différentes communautés. Par ailleurs, la communauté égyptienne installée dans la capitale gabonaise s’est accrue au cours des dernières années. Comme la mairesse de Libreville, les responsables égyptiens estiment que le jumelage des 2 villes profitera aux deux parties.

La ville d’Alexandrie a des accords de jumelage avec une quinzaine de villes à travers le monde parmi lesquelles Durban (Afrique du Sud), Saint-Pétersbourg (Russie), Shanghai (Chine), Baltimore (États-Unis) ou encore Le Mans (France).

Quant à la capitale gabonaise Libreville, elle a des accords de jumelage avec Durban (Afrique du Sud), Rabat (Maroc), Nabatieh (Liban), etc.

Le jumelage entre 2 villes était défini par Jean Bareth, l’ancien premier secrétaire des communes d’Europe comme « la rencontre de deux communes qui entendent s’associer pour agir dans une perspective européenne, pour confronter leurs problèmes et pour développer entre elles des liens d’amitié de plus en plus étroits ».

Laisser un commentaire