Côte d’Ivoire : 4 chefs d’Etat à Abidjan pour une conférence sur l'émergence

La cérémonie d’ouverture de la CIEA à Abidjan – Crédit photo : alome.com

ACTU CÔTE D’IVOIRE – La deuxième édition de la Conférence Internationale sur l’Émergence de l’Afrique (CIEA) a été lancée le 28 mars dernier dans la capitale économique de la Côte d’Ivoire.

Le président Alassane Ouattara a reçu ses homologues sénégalais, malien, guinéen et libérien pour discuter avec eux des projets d’émergence de leurs pays respectifs. Cette rencontre au sommet permettra également aux chefs d’état présents d’évaluer leurs options de mise en oeuvre de ces projets dans le contexte des Objectifs de développement durable et de l’Agenda 2063 de l’Union africaine, entre autres.

Monsieur Ouattara a tenu à mettre d’entrée de jeu l’accent sur la nécessité d’entreprendre des réformes structurelles. Il s’est dit conscient des difficultés engendrées par l’application de telles mesures mais croit en la capacité des dirigeants à engager leurs nations en leur démontrant le bien-fondé de ces changements.

L’engagement, une condition indispensable

Le président ivoirien a insisté encore sur l’importance d’impliquer les populations dans les projets à venir, qualifiant celles-ci de véritables moteurs de l’émergence et appelant à l’évolution des mentalités pour aller dans ce sens.

La gouvernance économique a été un autre cheval de bataille des chefs d’état qui ont manifesté leur désir d’assouplir les règles d’acquisition du financement des gouvernements désireux d’entreprendre des projets de développement.

Les plus démunis et les jeunes

Les chefs d’état se sont tout de même entendu sur la priorité à apporter aux besoins des personnes les plus démunies, notamment en zone rurale. Le chef du gouvernement guinéen et président en exercice de l’Union a quant à lui attiré l’attention sur l’emploi des jeunes pour éviter leur exode vers les grandes villes européennes.

Plus de mises à jour et de nouvelles suivront dans les prochains jours.

Laisser un commentaire