Cote d’Ivoire : le budget de lutte contre le sida augmente de 400%

Le 14 février dernier, le président ivoirien Alassane Ouattara s’est entretenu avec Michel Sidibé, le directeur exécutif de l’ONUSIDA. Michel Sidibé a félicité le gouvernement ivoirien pour l’augmentation de 400 % du budget consacré à la lutte contre le Sida.

En effet, au cours de la 7e session du Conseil national de lutte contre cette pandémie, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a annoncé que le budget alloué à la lutte contre le Sida passera de 4 milliards à 21 milliards de francs CFA.

Selon la ministre de la Santé, Raymonde Goudou, les statistiques dans le secteur de lutte contre le SIDA montrent un progrès considérable. Cette avancée, est principalement due à la création de nombreux laboratoires et de centres de dépistages sur toute l’entendue du territoire entre 2012 et 2016.

La Cote d’Ivoire, bien engagée dans la lutte contre le SIDA

La Cote d’Ivoire a de grandes ambitions pour la lutte contre le SIDA. Le 18 janvier, Raymonde Goudou annonçait l’ouverture prochaine d’un centre de recherche pour les maladies infectieuses (CERMIPA), un projet de recherche pour la lutte contre le VIH-SIDA et d’autres pathologies (hépatites, cancers, etc.).

Selon la ministre de la Santé, le plan stratégique national mis en place par le Conseil national de lutte contre le SIDA (CNLS) vise à atteindre trois objectifs précis : dépister 90 % des personnes vivant avec le VIH, mettre 90 % de ces personnes sous traitement et obtenir une charge virale indétectable chez 90 % des personnes sous traitement.

Des chiffres mitigés  

Avec environ 26 millions d’habitants, la Cote d’Ivoire a enregistré au moins 147?257 personnes vivant avec le virus du Sida en 2015. À peine 14 % de ces personnes reçoivent des traitements antirétroviraux, selon le rapport du CNLS. La transmission du virus de la mère a l’enfant était estimée a 3,8 % en 2012, celle-ci aurait baissé à 1,4 % en 2016.

Cependant, le coût du traitement aurait augmenté au cours de la même période. Actuellement en Cote d’ivoire, 70 % des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut sérologique, 43 % sont sous traitement et 36 % ont la charge virale. La ministre de la Sante est confiante que ces chiffres s’amélioreront d’ici l’année prochaine grâce à l’augmentation du budget annoncée par le gouvernement.

0 Comments on this Post

  1. Nicoue Aimé

    Les informations relatives au traitement ARV ne sont pas corrected. Au 31 décembre 2015, 158,000 PVVIH étaient sous traitement ARV soit une couverture de 34% (158,000/460,000). Le premier objectif 90% n’est pas de dépister 90% des PVVIH mais que 90% des PVVIH connaissent leur statut. À ce jour, plus de 300,000 PVVIH ont été dépistés et connaissent leur statut selon la cascade clinique établi.

    Répondre

Laisser un commentaire