Côte d’Ivoire – Maroc : Une collaboration pour la revalorisation de la Baie de Cocody

© news.abidjan.net

 

Le Roi du Maroc Mohamed VI en visite en Côte d’Ivoire a assisté ce lundi 6 mars, aux cotés de son homologue Alassane Ouattara, à la signature d’un mémorandum pour la réalisation des travaux d’aménagements de la baie de Cocody. Un accord important pour la Côte d’Ivoire qui souhaiterait faire d’Abidjan une zone touristique influente.

Dans le cadre de son programme pour une Côte d’Ivoire émergente à l’Horizon 2020, le président Alassane Ouattara n’a pas hésité à s’associer à son premier investisseur étranger qui n’est autre que le Royaume du Maroc. La fin des travaux, prévue pour le 7 aout 2017 donnera un nouvel éclat à la capitale économique de Côte d’Ivoire.

Une collaboration qui consolide l’amitié ivoiro-marocaine

Le Roi du Maroc a de grandes ambitions pour le Continent africain. Il compte investir dans plusieurs pays dans le but de les faire prospérer économiquement. Près d’un quart des investissements internationaux en Côte d’Ivoire ont été faits par le Maroc, lui donnant ainsi la place de premier investisseur étranger du pays. Dans le but de renforcer la coopération économique ivoiro-marocaine, en janvier 2016, le Maroc décide de s’allier à la Côte d’Ivoire afin de réhabiliter la baie de Cocody. Le projet est supervisé par le bureau national d’études techniques et de développement de Cote d’Ivoire en collaboration avec le Conseil d’ingénierie et de développement du Maroc. Il vise la valorisation de la baie située dans la capitale économique de la Côte d’Ivoire.

Un budget de 100 milliards de francs CFA a été alloué au lancement pour une série d’aménagements sur une période de quatre ans. Tout ceci uniquement pour restaurer l’écosystème de la baie de Cocody et plus largement la lagune d’Ébrié. En effet, depuis que le canal de Vidri a été relié au port d’Abidjan dans les années 1950, la baie de Cocody est devenue un symbole de la capitale économique. Malheureusement, au fil des années les déchets ont commencé à apparaître et la Baie a perdu son éclat. Cette pollution gênante a poussé le président Alassane Ouattara à prendre la décision de réhabiliter la baie. Ce qui rentre dans son programme «faire de la Cote d’Ivoire un pays émergent à l’Horizon 2020».

Les travaux bientôt lancés

Ce lundi 6 mars, la signature d’un mémorandum d’entente entre Amédée Kouakou Kouassi, ministre ivoirien des Infrastructures économiques et Said Zarour MarchicaMed, directeur du groupe marocain MarchicaMed a été effectuée sous les yeux du Président Alassane Ouattara et du Roi Mohamed VI. Cette notice concerne essentiellement la réalisation du programme de développement et d’exploitation de la Rive Plateau, du parc Urbain de Cocody et de la Coulée verte de Banco. Aujourd’hui le chantier d’aménagement de la baie de Cocody est estimé à 280 milliards de francs CFA. Ce budget viendrait tout droit de la Banque Islamique de développement.

La réhabilitation de la lagune vise premièrement à réduire les déchets, car depuis plusieurs années ce lieu très fréquenté était devenu une zone à ordure. Le gouvernement souhaiterait faire de la Côte d’Ivoire une vitrine touristique par excellence. Les espoirs fondés sur ce partenariat de développement sont donc grands. Un accord encensé par Anne Ouloto, ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement qui déclare : «Je crois que cet espace va contribuer à la transformation du paysage de la capitale économique […] ce sera une eau bleue que nous pourrons contempler». Elle a d’ailleurs salué l’initiative du projet. Selon le ministre des Infrastructures économiques, la fin des travaux est prévue pour août 2017.

 

Laisser un commentaire