Coupe d’Afrique : qui retrouvera sa couronne ?

La coupe d’Afrique des Nations Total  de football se termine aujourd’hui au stade de l’amitié à Libreville. Après trois semaines de compétition disputée dans des conditions âpres tant sur le plan sportif qu’hospitalier, la CAN baisse le rideau avec une finale opposant les deux nations les plus titrées du continent, 7 couronnes pour l’Égypte contre 4 pour le Cameroun.

Les lions indomptables du Cameroun veulent récupérer leur suprématie du début des années 2000 tandis que les pharaons d’Égypte veulent à nouveau s’asseoir sur le trône après avoir abdiqué en 2012 en ne parvenant pas à se qualifier pour le tournoi cette année-là en étant pourtant triple tenant du titre.

Quand l’Égypte portait son nom avec brio

En ouverture du tournoi, nous vous l’écrivions déjà. Cette Coupe d’Afrique sonnait le grand retour des Égyptiens aux affaires.

De 2006 à 2010, l’Égypte a régné en maître sur le continent en réussissant l’exploit inédit de remporter trois éditions successivement. En 2010, année de leur dernière couronne,  les pharaons avaient même réalisé le tournoi parfait en remportant tous leurs matchs de la CAN organisée en Angola. Lors de cette édition, Guedo avait été meilleur buteur avec 5 réalisations sans avoir été une seule fois titulaire. Cette équipe démontrait toute sa puissance et inspirait crainte et respect chez ses adversaires.

Depuis leur sacre en terre angolaise, c’est sept années de vaches maigres que les pharaons ont traversées. Les pharaons ont brillé par leur absence de toutes les éditions organisées depuis lors en ne se qualifiant à aucune jusqu’à celle-ci organisée par le Gabon.

C’est dire que le fait d’atteindre la finale de cette édition est déjà une première victoire en soi.  Un sacre sonnerait comme l’un des plus grands come-back de l’histoire du football africain, voire mondial.

Le Cameroun va-t-il rugir à nouveau ?

Les lions indomptables du Cameroun, quant à eux,  ont largement dominé le football africain au début des années 2000.  Avec des joueurs brillants tels que Samuel Eto’o, meilleur buteur de l’histoire de la compétition, ou encore Rigobert Song, défenseur emblématique de cette sélection, le Cameroun gagne deux éditions successives (2000 et 2002),  exploit qui n’avait plus été réalisé depuis le grand Ghana du début des années 1960.

Rappelons-nous de cette finale mythique gagnée aux tirs au but face au Sénégal d’El Hadji Diouf, lors de l’édition 2002, année de leur dernier sacre.

Le Sénégal, lors de cette CAN organisée par le Mali, avait éliminé le Nigeria en demi-finale, après avoir battu l’Égypte et fait jeu égal avec la Tunisie en match de poule, ce qui témoigne d’un parcours extraordinaire. De plus, cette même année, lors de la coupe du monde, le Sénégal avait réussi un grand parcours en parvenant aux quarts de finale de la compétition reine du football et en battant la France (tenante du titre) en match d’ouverture.

Cela nous décrit la grande équipe des lions de la Teranga contre laquelle le Cameroun avait dû batailler durement pour parvenir à la gloire continentale.  Hélas, depuis cette victoire en coupe d’Afrique, l’équipe des lions indomptables n’a plus fait entendre le rugissement du grand félin qu’il est .

Les statistiques donnent l’Égypte gagnante

Au total, sur  les dix-neuf (19) confrontations officielles  entre les deux équipes, l’Égypte a remporté onze (11) matchs contre trois (3) pour le Cameroun. Ils n’ont pas réussi à se départager à cinq (5) reprises. En ce qui concerne la CAN, l’avantage est également à l’Égypte. Les pharaons ont trois victoires à leur palmarès contre les lions indomptables qui n’ont pu  remporter jusque-là qu’une seule victoire dans leurs confrontations directes. Une seule fois, les deux sélections se sont quittées sur un match nul.

C’est la troisième fois que l’Égypte et le Cameroun s’affrontent en match de clôture de la Coupe d’Afrique des nations. Lors des deux finales précédentes disputées entre les deux nations (1986 et 2008), les pharaons d’Égypte ont eu à chaque fois raison des lions indomptables.

Les deux nations ont besoin d’une victoire lors de cette CAN afin de redorer leurs blasons jadis étincelants, et surtout pour raviver la flamme dans leurs pays respectifs autour du ballon rond. L’Égypte voudrait laver son honneur bafoué pendant les sept dernières années, passées sans pouvoir prendre part à aucune compétition continentale, tandis que le Cameroun veut organiser la prochaine édition chez elle en ayant la « crinière » du roi gage de soutien populaire quand on sait combien les supporter camerounais sont grincheux.

Qui retrouvera sa gloire perdue ? Les statistiques donnent raison à l’Égypte certes, mais n’oublions pas que le ballon est rond pour les deux équipes. L’histoire nous le dira.

Laisser un commentaire