Désormais, les étrangers ne pourront plus adopter les enfants éthiopiens

Les étrangers n’adopteront les éthiopiens
L’orphelinat du Toukoul à Addis Abeba. CREDITS : passerelle.ethiopie.free.fr

(APN) – Le parlement éthiopien a voté une loi interdisant à tout étranger la possibilité d’adopter des enfants éthiopiens. Cette décision serait dit-on pour éviter certains abus et des actes de négligence.

L’Éthiopie est connue pour être une destination vedette lorsqu’il s’agit d’adoption. De nombreuses célébrités occidentales ont adopté des enfants en Éthiopie et dans certains autres pays africains. On peut prendre l’exemple de l’actrice américaine Angelina Jolie qui a adopté en 2005 une enfant éthiopienne, qui avait à la même époque six mois. Entre 1999 et 2016, plus de 15.000 enfants éthiopiens ont été adoptés par des familles américaines.

Seulement, la mort d’une fillette éthiopienne aux États-Unis en 2012 a lancé le débat sur l’adoption dans ce pays d’Afrique de l’est. Quatre ans après son adoption en 2008, la fille de 13 ans au moment de sa mort, était battue et privée de nourriture. Les deux parents adoptifs ont été déclarés coupables et sont condamnés à la prison à vie.

Les législateurs se félicitent d’une telle loi qui selon eux permettra aux orphelins et aux autres enfants défavorisés d’éviter des abus et d’être pris directement en charge par l’État. Néanmoins, certains parlementaires ont des inquiétudes et pensent que l’Éthiopie n’a pas les structures nécessaires pour prendre soin de tous ces enfants.

En 2016, le Danemark a décidé d’interdire à ses familles l’adoption d’enfants en provenance d’Éthiopie. La raison évoquée est le manque de logistique permettant de savoir les origines des enfants orphelins pouvant provenir de trafics d’êtres humains. En mars dernier, les États-Unis ont suivi la même démarche pour les mêmes raisons.

Laisser un commentaire