Angola : Luanda dit non aux Observateurs de l'Union Européenne

africapostnews-elections-angola-observateurs-union-europeenne
Le Président José Eduardo dos Santos (crédit photo : IMATIN)

Politique Angola – L’Union Européenne a annoncé ce vendredi 28 juillet que ses observateurs ne se rendront pas aux prochaines élections angolaises. En cause, l’impossibilité à trouver un accord avec les autorités locales quant à leur mission.
Sans accord avec Luanda, l’Union Européenne a annoncé qu’elle n’enverra pas d’observateurs pour les présidentielles d’août prochain en Angola. En lieu et place de l’équipe initiale, la mission d’observation devrait être composée de cinq membres au plus.

Les observateurs de l’UE, des « donneurs de leçon »

En effet, comme l’UE l’a indiqué dans un communiqué paru ce vendredi 28 juillet, les deux parties ne sont pas parvenu à un accord satisfaisant. Entre autres, l’UE demandait un accès à l’ensemble du territoire national pour une observation complète du processus. Les autorités locales ont refusé de satisfaire aux demandes européennes. Par conséquent, l’UE a choisi d’envoyer une équipe réduite au strict minimum. Toutefois, cette dernière ne pourra fournir des informations approfondies sur le déroulement des élections.
Le Ministre angolais des Affaires Étrangères, Georges Chicoty, a fait savoir que l’Angola ne se laissera pas dicter une conduite à tenir. « Aucune organisation internationale n’a imposé les conditions d’observation des élections. Seule l’UE, lorsqu’elle a été invitée à envoyer des observateurs a suggéré la signature d’un mémorandum d’accord”, a-t-il déclaré.
Les élections présidentielles auront lieu le 23 août prochain. Le Président José Eduardo dos Santos laissera sa place à son successeur, après 38 années à la tête du pays. Pour autant, il demeurera président du Mouvement populaire de libération de l’Angola (MPLA).

Leave a Comment