Elections au Cameroun et au Gabon : restrictions de circulation à la frontière entre les 2 pays

Le pont sur le Ntem dans la zone des 3 frontières Cameroun-Gabon-Guinée équatoriale
Le pont sur le Ntem dans la zone des 3 frontières Cameroun-Gabon-Guinée équatoriale

Yaoundé (Africapostnews) – A moins de trois jours des élections présidentielles au Cameroun et des élections couplées législatives/locales au Gabon, des restrictions de circulation sont observées à la frontière terrestre entre les deux pays.

Les voyageurs en partance du Gabon vers le Cameroun ainsi que ceux qui font le trajet inverse ont noté que les frontières des deux pays ont été partiellement fermées avant même l’annonce officielle du ministère de l’Administration du territoire du Cameroun ou du ministère de l’Intérieur du Gabon.

Un voyageur habitué à traverser la frontière Gabon/Cameroun dans le cadre des activités qu’il réalise dans le pays et présent ce jeudi au poste frontière d’Eboro a déclaré à Africapostnews « il est impossible d’obtenir un laisser-passer pour traverser la frontière que l’on soit au Gabon ou au Cameroun. Pourtant avec un passeport vous pouvez voyager par les airs sans restriction. Par la route, il faut un laisser-passer en plus du passeport si votre séjour excède une journée. Vous devez alors donner le nombre de jours que vous passerez sur le territoire camerounais. C’est la délivrance de ce document (NDLR : le laisser-passer) qui est suspendue jusqu’à la fin du scrutin de dimanche au Cameroun ».

Il est de tradition pour le Cameroun comme pour le Gabon de fermer les frontières terrestres la veille de chaque consultation électorale majeure. Cette tradition perdure sans qu’on en sache vraiment les raisons. Par ailleurs, il est surprenant que les ressortissants des six pays signataires de l’accord de libre circulation se voient encore demandés des laisser-passer aux frontières terrestres en plus de leurs passeports biométriques.

* CEMAC : Communauté économique des Etats d’Afrique centrale, composée par le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale et le Tchad

Laisser un commentaire