Ethiopian Airlines sera la première compagnie à relier Abidjan à New York

Ethiopian reliera Abidjan à New York
Le 787-8 Dreamliner de la compagnie Ethiopian Airlines. CREDITS : MARC CARLISLE

(APN) – À partir du printemps, la compagnie Ethiopian Airlines assurera la liaison directe entre Abidjan et les États-Unis. C’est la compagnie éthiopienne qui ouvrira cette ligne.

Il y a plus de deux ans, en avril 2015, Abidjan obtenait la certification américaine TSA. Cette certification permet des vols directs entre les deux pays. Ensuite, les négociations s’en sont suivies afin de trouver une compagnie aérienne pour assurer des vols entre la capitale de la Côte d’Ivoire et le pays de l’Oncle Sam.

Tout d’abord pressentie pour assurer cette liaison, la compagnie South African Airways a préféré l’aéroport d’Accra. Par la suite, AERIA, l’entreprise qui gère l’aéroport international d’Abidjan est rentrée en contact avec la compagnie américain Delta Airlines. De plus, Amadou Kone ministre des Transports avait rencontré en juin 2017, Teshome Selassie directeur Pays de la compagnie Ethiopian Airlines. C’est donc la compagnie nationale éthiopienne qui sera la première à relier les deux pays.

Lomé et/ou Abidjan ? John F. Kennedy ou Newark ?

Ethiopian Airlines envisage de d’effectuer trois fois par semaine le trajet Abidjan-New York. Il est possible que l’aéroport de Newark dans le New Jersey soit choisi à la place de l’aéroport John F. Kennedy de New York pour des raisons d’affluence. En effet, le second est beaucoup plus fréquenté que le premier. Des vols qui partiront d’Abidjan en après midi pour rejoindre les États-Unis assez tôt afin de pouvoir prendre des correspondances.

Cependant, la compagnie aérienne parviendra-t-elle à remplir les sièges de son 787 Dreamliner ? C’est la question qui se pose. C’est sa deuxième ligne directe qui relie un pays d’Afrique de l’ouest aux États-Unis. En effet, en 2016 Ethiopian Airlines a lancé des vols directs entre Lomé et New York. Il faudra attendre pour voir la stratégie du transporteur qui peut utiliser Abidjan ou Lomé comme escale, ou décider d’ouvrir une deuxième ligne à part entière en partance d’Afrique de l’ouest.

Il est fort probable qu’Air France, partenaire d’Air Côte d’Ivoire et qui est en situation de monopole dans la plupart des pays africains francophones, réagisse en proposant elle aussi d’effectuer ce trajet direct.

Laisser un commentaire