Éthiopie : Tibeb Girls, les héroïnes qui luttent contre les pratiques ancestrales infligées aux jeunes africaines

Les Tibeb Girls, les héroïnes éthiopiennes qui dénonces des pratiques dites traditionnelles dans un dessin animé © www.womandla.com

Société Éthiopie — Tibeb Girls est un dessin animé éthiopien créé par Bruktawit Tigabu dans lequel trois jeunes héroïnes utilisent leurs super-pouvoirs afin de lutter contre les pratiques dangereuses infligées aux jeunes africaines vivant dans les zones rurales.

De nos jours dans un pays comme l’Éthiopie, de nombreuses jeunes filles sont encore victimes de pratiques traditionnelles qui peuvent être considérées aujourd’hui comme un frein à leur émancipation, mais aussi dangereuses pour leur santé, telles que le mariage forcé ou l’excision par exemple.

Malheureusement, ces mêmes pays manquent d’infrastructures pour accompagner les jeunes filles qui en ont besoin, mais aussi pour les éduquer. Certains sujets tels que le mariage d’enfants, la transmission de maladies sexuellement transmissibles, et même les premières menstruations peuvent représenter des sujets tabous.

Adresser les tabous de la société de manière ludique

C’est afin de déjouer les tabous de la société africaine et de venir en aide aux jeunes filles des zones rurales que l’Éthiopienne Bruktawit Tigabu a décidé de créer un dessin animé qui sensibiliserait les téléspectateurs sur les mariages arrangés ou forcés, les premières menstruations, l’excision, entre autres.

Il s’agit du premier dessin animé du genre en Afrique où  des jeunes filles sont à la fois les personnages principaux et des super-héros. Les trois héroïnes au teint noir, vêtues de voiles et de longues robes devront donc sauver des petites Éthiopiennes victimes de pratiques ancestrales dangereuses.

« Pour moi il était très important d’avoir à l’écran des personnages qui me ressemblent et qui ressemblent à mes enfants afin de servir de modèles. », a déclaré Bruktawit Tigabu.

Elle a également rajouté : « La plupart des thèmes que nous abordons sont des sujets sensibles dans les communautés, à l’école ou dans les maisons […] c’était une raison supplémentaire pour briser les tabous et proposer un dessin animé aussi bien divertissant qu’engagé autour de sujets sérieux. »

En attendant plus de financement pour développer son projet, Bruktawit essaye déjà de vendre la première saison des Tibeb Girls à des chaînes de télévision en Éthiopie, mais aussi dans d’autres pays africains concernés par les mêmes problèmes de société.

 

Laisser un commentaire