Football : après le Cameroun, la Côte d’Ivoire se voit retirer la Can 2021

Ahmad Ahmad, actuel président de la CAF FADEL SENNA / AFP

Football Afrique (Africapostnews) – Après avoir retiré l’organisation de la prochaine de la Coupe d’Afrique des Nations au Cameroun, la Caf a annoncé le retrait de l’édition 2021 à la Côte d’Ivoire. 

Alors qu’il lui restait entre 3 ans pour se préparer, le pays des Éléphants s’est vu couper l’herbe sous le pied et a vu la Can 2021 lui être arrachée. A Kinshasa, Ahmad Ahmad a annoncé que l’édition 2021 de la Can ne se jouera plus en Côte d’Ivoire. Dans un entretien exclusif à la chaîne panafricaine Afrique media, le président de la Caf est tout d’abord revenu sur le retrait de l’organisation de l’édition 2019 au Cameroun. En effet pour des raisons de sécurité et au vu des retards dans les constructions, la Can 2019 sera délocalisée. En revanche, dans un souci d’égalité, Ahmad Ahmad et la Caf ont jugé juste d’attribuer au Cameroun la Can 2021 pourtant jusqu’ici attribuée à la Côte d’Ivoire.

« Conscients des efforts entrepris, et surtout de l’engagement […] on a pris la décision de décaler toutes les Can. », explique Ahmad Ahmad. « En 2021, ils [le Cameroun ndlr] seront prêts on organise au Cameroun. Et en 2023 ce sera au tour de la Côte d’Ivoire», a-t-il dit. Dans le même temps, le successeur d’Issa Hayatou a tenu à faire taire toute rumeur sur une éventuelle politisation de l’instance footballistique.

Quid de la Guinée ? 

Mais la pilule risque d’avoir du mal à passer pour certains. A la veille de la sortie d’Ahmad, le ministre des Sports ivoirien lui, déclarait « La CAN 2021, c’est la Côte d’Ivoire qui l’organisera. Nous travaillons donc pour être prêts pour 2021 ». La décision de la Caf pourrait donc résonner comme une punition imméritée pour les Ivoiriens. Cette décision pose également la question de la 34e édition. En effet, la Guinée avait été désignée comme pays hôte pour la Can 2023. Une première pour le pays qui n’avait pas caché son enthousiasme. Pourtant le sort de la Guinée reste inconnu. Tant du côté de la Fédération ivoirienne que celui des instances guinéennes, personne n’a pour le moment été officiellement prévenu d’un report des compétitions.

Pour l’heure, l’urgence reste de trouver un remplaçant au Cameroun. Un appel d’offre devrait avoir lieu dans les plus brefs délais afin de désigner un nouveau pays hôte pour l’édition 2019.

Laisser un commentaire