Gabon : Ali Bongo victime d’un AVC en Arabie Saoudite ?

Le président gabonais Ali Bongo le 11 octobre 2018 à Londres loirs d’une conférence. © Chris Jackson / POOL / AFP

Gabon Politique – L’agence de presse officielle saoudienne annonçait la semaine dernière l’hospitalisation d’Ali Bongo à Ryad. Interrogé par les médias, la présidence gabonaise prétextait une « légère fatigue » pour expliquer l’absence d’Ali Bongo et son hospitalisation. Selon L’agence Reuters le chef de l’Etat aurait en fait été victime d’un AVC. 

Citant deux sources, l’agence Reuters vient mettre à mal les dires d’Ike Ngouoni Aila Oyoumi, porte parole de la présidence gabonaise. Le mutisme des autorités gabonaises sur l’état de santé du président a donné lieu a de nombreuses spéculations incluant sa présumée mort. Des fake-news qui ont poussé la présidence a réagir.

En effet, face aux rumeurs, la présidence gabonaise a voulu rassurer sur l’état de santé du chef de l’Etat. C’est ainsi que dans une première allocution, M. Ngouoni a déclaré qu’il n’y avait pas de quoi s’alarmer et qu’il ne s’agissait que d’une « fatigue passagère dû à l’intense activité qu’il [Ali Bongo] a pu mener ces derniers mois ». Hier soir, lors d’une communication télévisée officielle, il donnait un peu plus d’informations, expliquant un « malaise » et une « fatigue sévère », nécessitant « un repos médical. »

Selon Reuters, le président serait toujours en observation à l’hôpital King Faisal où il aurait été admis le 24 octobre suite à un accident vasculaire cérébral. Des dires confirmés par une « source diplomatique et une source médicale ». Pour l’heure, aucune réaction n’a été faite du côté du Bord de Mer à Libreville.

 

Laisser un commentaire