Gabon : Barro Chambrier qualifié pour un second tour qui s’annonce difficile. Léon Nzouba en tête à Mouila

Léon Nzouba et Alexandre Barro Chambrier
Léon Nzouba et Alexandre Barro Chambrier

Libreville (Africapostnews) – D’abord annoncé comme battu, le leader du Rassemblement Héritage & Modernité (RHM) est finalement arrivé en tête du premier tour des élections législatives au 2e siège du 4e arrondissement de Libreville. Il devance le jeune Ekomie du Parti Démocratique gabonais (PDG – au pouvoir).

Alexandre Barro Chambrier (ABC)  a échappé, au moins pour l’instant, à la vague submersive du PDG lors des élections législatives du samedi 6 septembre. Arrivé en tête avec environ 40% des voix dans sa circonscription, ABC devra affronter au second tour Ekomie qui a recueilli environ 30% des suffrages. Cependant, cette courte avance de l’opposant ne lui garantit pas la victoire finale. En effet, le Cercle des Libéraux Réformateurs (CLR) de Jean Boniface Assélé, parti de la majorité présidentielle, est arrivé en 3e position et sera l’arbitre de ce scrutin. Il faut donc s’attendre à ce que le CLR se prononce au second tour en faveur du PDG, son allié habituel, ce qui compliquerait la tâche de l’opposant.

Fait rare, plusieurs opposants ont reconnu leur défaite

Au 1er arrondissement de la ville de Mouila, dans la province de la Ngounié c’est finalement l’ancien ministre Léon Nzouba (PDG) qui est arrivé en tête des législatives avec 1250 voix. Il devance Jean Norbert Diramba (Les Démocrates – opposition) qui a obtenu 1015 voix. Ce dernier pourra certainement compter sur le report de voix de l’opposant Serge Maurice Mabiala (RHM) arrivé en 3e position avec 909 voix. Aux derniers décomptes qui nous sont parvenus, le PDG et Les Démocrates étaient au coude à coude dans cet arrondissement. Au 2e arrondissement de la ville, le pdgiste Ruffin Martial Moussavou a tout raflé tant aux législatives qu’aux locales.

Dans le département de la Mougalaba, l’indépendant Roland Matsiendi a été élu député au premier tour en recueillant environ 54% des suffrages. Le PDG s’est imposé à Mandji avec 73,87% des suffrages. L’ancien ministre de l’Intérieur, Jean-François Ndongou (PDG) a également été élu député dans le premier tour avec 57,36% des suffrages devant Issa Mala (33,97% des voix).

Hier soir, plusieurs opposants reconnaissaient leur défaite les uns après les autres. Jean-de-Dieu Moukagni Iwangou (Union & Solidarité) fut le premier, suivi de Paul-Marie Gondjout (UN), Jean-Gaspard Ntoutoume Ayi (UN), Elza-Ritchuelle Boukandou (PLC), Flavienne Adiahenot (UN) et d’autres.

Laisser un commentaire