Gabon-Elections : Taux de participation faible, percée de l’UN dans le nord, le PDG résiste à Mouila

Libreville (Africapostnews) – Au soir du premier tour des élections législatives au Gabon, le dépouillement se poursuit encore dans plusieurs bureaux de vote. Les premiers décomptes font ressortir un taux de participation relativement faible qui oscille entre 20 et 35% selon les bureaux de vote. Dans la capitale et sa proche banlieue, le vote a été perturbé par une pluie torrentielle qui s’est abattue dans la région.

Selon des résultats encore partiels, le parti démocratique gabonais (PDG) sera très probablement contraint à un second tour dans plusieurs circonscriptions de la province du Woleu-Ntem qui lui est réputée hostile. C’est notamment le cas dans la commune d’Oyem où le candidat de l’Union nationale (UN), Sosthène Nguema Nguema, est en tête dans plusieurs bureaux de vote et dans le département du Ntem où le syndicaliste Fridolin Mve Messa (UN) et le candidat du parti au pouvoir font la course en tête.

Dans le sud du pays, dans le très disputé premier siège du 1er arrondissement de la ville de Mouila où s’affrontaient 4 personnalités ayant siégé au gouvernement, l’actuel ministre de l’Enseignement supérieur, Jean-de-Dieu Mukagni Iwangou (Union & Solidarité) n’a pas réussi à se qualifier pour le second tour. Ses adversaires Jean Norbert Diramba (Les Démocrates), Serge Maurice Mabiala (RHM) et Léon Nzouba (PDG) sont au coude à coude pour une qualification au second tour. Le deuxième siège de la commune devrait échoir à Ruffin Moussavou du PDG.

À Akiéni, où se présente Léon Paul Ngoulakia, le cousin d’Ali Bongo, passé dans l’opposition, les populations ont été empêchées d’assister au dépouillement des urnes contrairement aux prescriptions légales. De même, les représentants du candidat Ngoulakia auraient été éloignés des bureaux de vote au moment du dépouillement par l’armée déployée dans la ville pour assurer la sécurité du scrutin. Cette violation de la loi électorale a aussi été constatée dans plusieurs bureaux de vote des provinces de la Ngounié et du Moyen-Ogooué.

Laisser un commentaire