Gabon – Intimidations, achats de conscience, transport d’électeurs : Yves Fernand Manfoumbi au cœur d’un système de fraude à Ndendé ?

Yves-Fernand-Manfoumbi
Yves-Fernand-Manfoumbi

Ndendé (Africapostnews) – A la veille du scrutin législatif du 6 octobre à Ndendé, le candidat du parti au pouvoir, Yves-Fernand Manfoumbi est soupçonné par ses adversaires de fausser la sincérité du scrutin en organisant un système de fraude.

Limogé du gouvernement en février dernier après avoir été filmé dans une rencontre politique dans une posture humiliante, Yves-Fernand Manfoumbi mise tout sur son élection à l’Assemblée nationale pour rebondir et revenir dans les bonnes grâces du président gabonais Ali Bongo.

Dans sa circonscription de La Dola, chaque jour de campagne est l’occasion pour ses équipes de déverser d’importantes sommes d’argent et de nombreux gadgets pour s’attirer les faveurs des électeurs. Cependant, ses adversaires Parfait Kombila du parti Union & Solidarité (US) et Elza Ristuelle Bankandou, candidate indépendante, l’accusent d’intimidations et d’achats de conscience.

Dans un communiqué parvenu à notre rédaction le 2 octobre, Parfait Kombila déclarait : « Je viens d’être victime d’une machination de la part du PDG / Dola. Mon directoire de campagne a programmé une causerie ce jour à Saint Joseph. Le responsable de l’espace a demandé et obtenu du directoire de campagne le paiement d’un montant qui a été payé séance tenante. Pendant que les équipes  US s’apprêtaient à se déployer sur le site, la dame (NDLR la propriétaire des lieux) a subi des pressions du PDG (au pouvoir) qui a exigé qu’elle rembourse à US le montant perçu et qu’elle demande à US de ne plus tenir de causerie sur le site ». Déguerpis, les militants de l’US ont dû relocaliser leur causerie dans l’urgence dans un autre coin de la ville, installant ainsi la confusion chez les populations qui s’étaient déplacées pour les écouter.

Fraude via les votes par procuration et le transport d’électeurs

Dans le même temps, des partisans de la candidate Elza Ristuelle Bankandou soulignent des manœuvres des équipes de Yves Fernand Manfoumbi visant à retirer les cartes d’électeurs des villageois contre la remise d’une somme d’argent. « Ils veulent organiser la fraude via les votes par procuration et en transportant dans le departement la veille du scrutin des personnes qui n’ont aucun intérêt économique avec le département dans le seul but de voter Manfoumbi avant de repartir » nous ont -il dit.

Côté US, on tient le même discours. Parfait Kombila qui est candidat pour la première fois à Ndendé ne décolère pas. « Manf10 (surnom de Yves Fernand Manfoumbi) a réquisitionné près de 20 bus pour transporter les électeurs. Il veut faire de Doussala (NDLR un petit village situé à proximité de Ndendé) le Haut-Ogooué de La Dola. C’est triste et affligeant de voir quelqu’un qui se dit célèbre et adulé par les populations de La Dola recourir à ce type de pratique. » a-t-il déploré.

Dans les équipes de l’ancien ministre, personne n’était disponible pour répondre aux allégations de fraudes des adversaires. Un membre de son directoire de campagne se limitant à dire « nous sommes concentrés pour assurer une victoire à Manf10 dès le premier tour demain ».

  1. […] fois une  élection « à la régulière ». Certes, il y a eu à certains endroits des tentatives d’intimidation, l’achat d’électeurs et peut-être même quelques bourrages d’urnes. Cependant, il ne fait […]

Laisser un commentaire