Gabon – Handball : Jackson Richardson à la tête de la sélection gabonaise

Jackson Richardson a signé ce lundi, un contrat de deux ans avec la FEGAHAND en présence de Nicole Assele, ministre des Sports et Ange-Marie Makilat, président de la Fegahand © Ministere de la Jeunesse, des Sports, et des Loisirs/Facebook

Actualité Gabon – C’est la rumeur qui a circulé tout le week-end : Jackson Richardson serait le nouvel entraîneur de l’équipe de handball masculine gabonaise. À l’origine, un article du Parisien qui annonçait la venue de l’ancien joueur français à la tête des Panthères du handball. C’est désormais officiel ! 

Dans un article mis en ligne le 1er avril, le quotidien français titrait « Handball : Jackson Richardson nouveau sélectionneur du Gabon ». La publication correspondant au jour des « poissons d’avril », la nouvelle a tout d’abord été accueillie avec réserve. Mais voilà, deux jours après toujours aucun démenti de la part du Parisien.

Le Gabon doit accueillir la prochaine Coupe d’Afrique des nations de Handball masculin dès janvier 2018. Il semble normal que l’équipe nationale soit en quête d’une pointure de la petite balle pour la mener le plus loin possible lors de cette grande compétition. Et c’est désormais chose faite. Ce lundi aux alentours de 12 h (heure locale) le ministère de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs annonçait la nouvelle sur son compte Facebook.

 

Jackson Richardson, le Zidane du handball

Jackson Richardson est au handball ce que Zinedine Zidane est au football. C’est-à-dire, une légende. Longtemps capitaine de l’équipe française, porte-drapeau aux Jeux Olympiques d’Athènes en 2004, médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de Barcelone et double champion du monde, l’ex-demi-centre français est l’une des figures emblématiques du handball. S’il n’est entraineur que depuis 2015, son incroyable palmarès en tant que joueur aura certainement convaincu les autorités gabonaises de son potentiel à diriger l’équipe nationale. En effet, Jack, comme on le surnomme, est actuellement l’entraîneur du club de la ville de Dijon. Un poste qu’il n’entend pas abandonner en prenant les commandes de la sélection gabonaise.

Richardson a signé ce jour, un contrat qui le lie à la Fédération Gabonaise de Handball (Fegahand) pour une durée de deux ans. En outre, il devrait être secondé par Pablo Morel dans l’exercice de ses nouvelles fonctions. L’information n’avait été confirmée jusqu’ici ni par l’intéressé ni par les autorités gabonaises. En revanche,  des clichés du champion du monde dans un lieu huppé de la capitale circulant sur la toile confirmaient sa présence en terre gabonaise. Le doute n’est à présent plus permis : Richardson est le nouveau sélectionneur gabonais. Il aura donc à sa charge les équipes juniors et seniors masculines gabonaises.

Des réactions sous fond de politique

Si la nomination de la star des Experts (nom de l’équipe française de handball) sonne comme une bonne nouvelle pour l’équipe gabonaise, certains Gabonais ne peuvent pas en dire autant. En effet, le Gabon peine à se remettre de la réélection contestée d’Ali Bongo à la tête du pays. Et les opposants au régime de ce dernier n’ont pas manqué de donner leur avis sur ce qui n’était à l’époque qu’une rumeur.

On ignore encore le cachet que recevra le nouvel entraineur, mais au vu du prestige de ce dernier, l’opinion publique craint une énième dépense faramineuse dans un pays touché par une crise économique sociale et politique. Autre préoccupation, les infrastructures qui doivent abriter les différents matchs de la compétition. À ce jour, le pays ne dispose pas de structures adéquates pour accueillir l’évènement. Nicole Assele, ministre des Sports gabonais, assurait fin janvier que le prêt de 33 milliards de FCFA souscrit par le Gabon permettrait de couvrir les dépenses nécessaires à la construction desdites structures sportives.

Pays hôte éliminé en phase de poules lors de la CAN 2017 de football, le Gabon espère faire mieux lors de la CAN 2018 de handball. Avec Richardson aux commandes, les Panthères tenteront d’améliorer leur palmarès et battre leur précédent record. Et qui sait, le célèbre français permettra peut-être à ce petit pays d’obtenir sa première qualification en Coupe du Monde pour l’édition prévue en 2019. Pour l’heure, le nouveau sélectionneur gabonais devrait se rendre à Mouila d’ici demain. En effet, la ville accueille actuellement la 33e édition de la Coupe du Gabon de handball.

Laisser un commentaire