Gabon – Législatives : Malika Bongo, au nom du père et de la fille et de la succession

Malika Bongo Ondimba
Malika Bongo Ondimba

Bongoville (Africapostnews) – Malika Bongo, connue pour être l’organisatrice du concours de beauté Miss Gabon qu’elle a abandonné depuis 2015, a décidé de se présenter aux élections législatives dans le département de la Djouri-Agnili (Bongoville). Elle prendra ainsi la succession de son père Ali Bongo qui a occupé ce siège de 1990 à 2009.

Oublié Akanda où elle aura été 5 ans durant maire Adjoint de cette commune huppée de la banlieue nord de Libreville, Malika Bongo Ondimba a jeté son dévolu sur le siège unique de Bongoville, le fief familial. La candidate, qui n’est pas à sa première élection, a choisi de ne pas défendre son bilan devant les populations d’Akanda qui l’avaient élu au conseil municipal de la ville. Au cours de son passage à l’hôtel de ville d’Akanda, il lui était reproché son absence régulière et son inaccessibilité au moment de résoudre les problèmes rencontrés par les administrés.

Comme d’autres candidats, Malika Bongo a conduit une longue précampagne dans le département de la Djouri Agnili où elle n’a pas été avare de gadgets avant l’ouverture officielle intervenue le 25 septembre pour se faire accepter des populations. Son cousin, Ernest Mpouho Epigat, député sortant contraint à ne pas se représenter, se garde bien jusqu’à présent de s’afficher à ses côtés comme pour ne pas lui apporter sa caution devant les populations du département. Cependant, Malika Bongo est appuyée par plusieurs caciques du PDG dans le Haut-Ogooué qui l’accompagnent à chacune de ses sorties publiques.

Au-delà de Bongoville, la candidature de Malika Bongo aux législatives sur ce siège est aussi perçue dans l’opinion comme une étape dans le processus de succession à son père Ali Bongo qui dirige le Gabon après avoir lui-même succédé à son père Omar Bongo Ondimba. Ayant déjà occupé les fonctions de maire et bientôt député à l’Assemblée nationale, Malika Bongo est déjà perçue par certains comme une future ministre dans un gouvernement. Un parcours qui ressemble à celui de son père et qui s’est terminé pour ce dernier à la Présidence de la République.

Laisser un commentaire