Gabon : les recettes budgétaires en baisse de 144 milliards FCFA

Gabon : les recettes budgétaires en baisse de 144 milliards FCFA

News Gabon (Libreville) – Réuni en Conseil des ministres ce 19 mai à Libreville, le gouvernement gabonais a adopté un projet de loi de finances rectificative. Adopté dans un contexte de difficulté économique, ce projet de texte prévoit une baisse de 8% des recettes budgétaires par rapport au budget initial.

Un projet de budget rectificatif va être présenté au parlement dans les prochaines. Avec l’évolution des termes de références du budget initial 2017, le gouvernement a choisi de procéder à des ajustements.

« Pour l’année 2017, les prévisions du cadrage macroéconomique et budgétaire affichent des opérations budgétaires et de trésorerie équilibrées en ressources et en charges à 2 860 milliards FCFA contre 2 477, 5 milliards FCFA dans la loi de finances initiale » indique le gouvernement gabonais. La différence entre les deux textes est d’environ 382 milliards FCFA.

Les recettes budgétaires baissent et les dépenses publiques augmentent

Sur le volet recette, le projet de budget rectificatif adopté par le gouvernement acte une baisse des ressources budgétaire de près de 144 milliards FCFA.

« Les recettes du budget de l’État s’établiraient à 1 714, 6 milliards FCFA contre 1 858,4 milliards FCFA dans la loi de finances initiale, soit une diminution de 143,8 milliards de FCFA. » peut-on lire dans le communiqué final Conseil des ministres. Aucune précision n’a cependant été apportée sur les raisons qui ont conduit le gouvernement à revoir à la baisse ses prévisions de recette initiale.

Bien que les prévisions de recette pour l’exercice 2017 soient en nette baisse, le gouvernement a accru le niveau des dépenses budgétaires de 79 milliards FCFA par rapport au budget initial.

« Arrêtées à 1 886, 7 milliards FCFA, les dépenses budgétaires, quant à elles, connaissent une augmentation de 4,2 % par rapport à la loi de finances initiale », précise le communiqué du Conseil des ministres.

Laisser un commentaire