Gabon : Remaniement ministériel -Un ministre au cœur d'une polémique remercié

CONSEIL DES MINISTRES DU 27 OCTOBRE 2017/ MediaPoste

Actualité Gabon – Ce mardi 20 février 2018 a été annoncé par ministre des affaires présidentielles , un décret du président de la République, portant sur un remaniement ministériel. Ce dernier voit l’éviction de l’ex-ministre Yves Fernand Manfoumbi, au cœur d’une polémique depuis quelques jours. Par ailleurs seuls dix portes-feuilles ministériels sont concernés par ce remaniement.
c’est en mi-journée , ce mardi 20 février 2018 , que le ministre des affaires présidentielles a révélé la substance du remaniement ministériel de ce jour . Ansi , dans ce communiqué , Etienne Massard a divulgué les changements opérés par le premier ministre ,Emmanuel Issozet Ngondet , qui se répartissent comme suit :

  1. Ministre d’État, ministre de la Protection sociale et de la Solidarité nationale : Paul BIYOGHE MBA

 

  1. Ministre d’État, ministre de la Forêt et de l’Environnement :Pacôme MOUBELET BOUBEYA

 

  1. Ministre d’État, ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et du Cadre de vie : Francis NKEA NZIGUE

 

  1. Ministre d’État, ministre de la Famille et de la Protection de l’enfance : Josué MBADINGA

 

  1. Ministre de l’Agriculture, de l’Élevage, chargé du programme graine : Biendi MAGANGA MOUSSAVOU

 

  1. Ministre de la promotion des investissements privés de l’entrepreneuriat national, des petites et moyennes entreprises, du commerce et de l’industrie : Mme Madeleine BERRE

 

  1. Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et de l’insertion des jeunes : Mme Carmen NDAOT

 

  1. Ministre de la Pêche, de la mer et de la Sureté maritimes : Guy ROSSATANGA – RIGNAULT

 

  1. Ministre de la justice gardes des sceaux, chargé des droits humains : Edgard Anicet MBOUMBOU MIYAKOU

 

  1. Ministre délégué auprès du ministre d’État, ministre du Budget et des comptes publics : Mme Solange MBONDZI

En Outre, M. Jean-Yves TEALE a été nommé Secrétaire générale de la présidence de la république gabonaise, en remplacement de M. Guy ROSSATANGA RIGNAULT , désormais ministre de la Pêche.
 

Un remaniement fatal à Yves Fernand Manfoumbi

Ce weekend, dans la province de la Ngounié, le désormais ex-ministre de l’Agriculture, a défrayé la chronique, sur les réseaux sociaux. en effet, Membre du bureau politique de Ndendé, Yves Fernand Manfoumbi et ses pairs, tenaient dans ladite localité une réunion politique. Contre toute attente, le ministre de l’Agriculture, dans un accès de folie, s’est alors roulé sur le sol boueux, balbutiant des inepties. Les images de cette scène ahurissante ont alors inondé la toile et de nombreux internautes se sont dits choqués par l’attitude de l’homme d’État.
Le remplacement pur et simple d’Yves Fernand MANFOUMBI sonne comme la réponse cinglante de l’exécutif, face à ce comportement entachant la fonction représentée par l’homme. Soutien indéfectible d’Ali Bongo et perçu par beaucoup comme intouchable, l’éviction de Yves Fernand Manfoumbi a le don de surprendre plus d’un dans le pays.
 

Me Francis Nkéa délogé du ministère de la Justice

Autre fait intéressant de ce remaniement, le départ de Me Francis NKEA NZINGUE, du ministère de la Justice pour celui de l’habitat. Un remplacement souhaité par le syndicat national des magistrats (Synamag) en grève depuis plusieurs semaines. Parmi leurs revendications, le départ de l’ex-ministre de la Justice était la principale, suite à un discours dans lequel l’homme traitait ouvertement les magistrats de « corrompus ». Une réplique qui avait ameuté ces derniers, provoquant ainsi d’importants troubles de fonctionnement dans les cours et les tribunaux du pays.
C’est donc une victoire du syndicat national des magistrats. En décembre dernier, le président dudit syndicat, Germain Nguema Ella , déclarait : « Nous ne pouvons pas accepter qu’un ministre de la Justice insulte les magistrats et estimer qu’il va rester en poste de garde des sceaux. Ce n’est pas possible. S’il faut faire un an sans travailler, nous allons rester comme ça ».

Laisser un commentaire