Ghana / Nigéria : bientôt deux nouveaux sites de productions en Afrique pour Volkswagen

Afrique (Economie) – Le groupe automobile allemand Volkswagen a annoncé la prochaine construction de deux nouveaux sites de production au Ghana et au Nigéria. 

Le court séjour en Afrique d’Angela Merkel aura été fructueux. En visite officielle pour 3 jours à partir du 29 août, la tournée africaine de la chancelière s’est achevée le 31. Une visite aux enjeux économiques importants qui l’aura emmené au Sénégal, au Ghana et au Nigéria. Si la question de la lutte contre le terrorisme a  été abordée, elle ne fut pas le sujet principal. En outre, le développement économique et la question migratoire étaient au centre des discussions. En effet, l’Allemagne connait actuellement une forte agitation politique, car confrontée à la gronde d’une partie de la population sur le sujet épineux des migrants.

Assurément, ces trois pays africains représentent un intérêt économique non négligeable pour Berlin. Le Nigéria est par exemple le second partenaire économique de Berlin. De plus, les taux de croissance mondiale des deux autres pays, leur confère une place particulière. Dès lors, une série d’accords économiques était attendue.

Les « voitures du peuple » bientôt assemblées au Ghana et au Nigéria

Parmi les industriels venus avec Angela Merkel, le constructeur Volkswagen. Le géant allemand mise sur l’essor du marché automobile africain et veut renforcer sa position dans la région sub-saharienne. Après l’inauguration récente d’une usine au Rwanda, la marque au célèbre slogan Das Auto, n’entend pas s’arrêter là. Ainsi, elle a signé deux accords de protocole avec les gouvernements ghanéen et nigérian. « La situation se stabilise sur le continent et l’économie se développe. », affirme Thomas Schaefer, responsable de la région pour le groupe allemand. Outre l’implantation dans ces deux nouveaux pays, la firme allemande compte proposer des nouvelles solutions de mobilités, notamment au Ghana.  Des solutions qui passeraient par « l’introduction de services de location, de covoiturage, d’autopartage, de services de navettes par une filiale ghanéenne de VWSA (Volkswagen South Africa), ou à défaut, par un prestataire de services local désigné à cet effet », confie la marque.

Toujours au Ghana, le projet inclus la construction d’une usine de montage, mais aussi la création d’une académie de formation pour la production et le service après-vente. Avec cela, la constitution d’un réseau de vente et service. Un projet que l’on retrouvera également au Nigéria, où l’on observera bientôt les activités de construction automobiles de Volkswagen s’étendre. L’ambition du groupe pour la première puissance économique ouest africaine ? « faire du Nigeria un centre automobile à long terme en Afrique de l’Ouest ». 

Ces deux nouvelles usines viendront donc s’ajouter aux quatre (4) autres dont dispose déjà le groupe allemand. Ces dernières situées en Afrique du Sud, en Algérie, au Kénya et dernièrement eu Rwanda.

Laisser un commentaire