Guinée-Équatoriale : lors d’un contrôle, un militaire tue un homme et plaide « la malchance »

Un militaire tue un homme
Les militaires et policiers équato-guinéens surveillent les rues en Guinée-Équatoriale.

Guinée-Équatoriale (Africapostnews) — Un homme a été tué en pleine rue ce 17 juin sans raison apparente. Le gouvernement équato-guinéen parle d’un « cas isolé ».

Alors qu’il était au volant de sa voiture, un homme a été tué par un militaire sans véritable motif. Interrogé à la télévision nationale, le militaire coupable de l’homicide a plaidé “la malchance”.

Dans un communiqué du ministre de la Défense Vicente Eya Olomo, il a tenu à souhaiter ses condoléances à la famille de la victime. « C’est un cas isolé » a-t-il ajouté.

Depuis environ un mois, suite à une grève des taxis, la présence policière et militaire dans les rues de Bata et Malabo a été renforcée.

« L’objectif de la présence des militaires dans les rues est de traquer les délinquants afin de protéger et défendre la population » a indiqué le ministre de la Défense dans le même communiqué.

Sur la voie publique, les corps habillés inspectent régulièrement les voitures. Un officier de l’armée abonde dans le même sens que le ministre. Il soutient l’efficacité d’une telle mesure permettant de « réagir à temps en cas de désordre ».

Laisser un commentaire