La journée tragique du 11 Décembre 1960 – le peuple algérien envoyait un message fort à De Gaulle

Le 11 décembre 1960 marquait un tournant décisif dans la guerre d’Algérie. Ce jour là, le peuple algérien s’était levé dans tous les coins du pays comme un seul homme pour dire non à la France, non à une “Algérie française” mais surtout non a Charles de Gaulle, président français de l’époque.

Du 9 au 14 décembre 1960, le général de Gaulle effectuait des visites dans plusieurs villes algériennes, mais sa tournée fut marquée par de graves incidents qui sans aucun doute confirmèrent la détermination du peuple contre l’occupation française.

De Gaulle : « je ne livrerai pas l’Algérie au FLN, à cette clique de gens qui n’existent pas et qui sont incapables de se gouverner »

Le général De Gaulle minimisait clairement le Front de Libération Nationale, qui militait pour une Algérie indépendante. Le président français était clair, et refusait toute négociation; en réponse, le 11 décembre, le peuple algérien a envoyé un message clair à De Gaulle. A partir de 9 heures du matin, des milliers d’algériens déferlaient dans les rues des grandes villes du pays pour manifester en faveur de l’indépendance de leur pays et du Front de libération nationale (FLN).

On entendait les populations crier : « Vive le FLN », « le FLN vaincra » et « Algérie indépendante », ces manifestations se transformèrent vite en un soulèvement populaire contre le colonialisme et la population affrontait directement les forces de l’ordre.

Le bilan des morts selon l’édition de France soir du 13 décembre 1960 était de 61. Malgré l’insurrection qui sévissait dans le pays, De Gaulle continua tout de même sa tournée, mais pas pour longtemps. Il écourtera sa visite sans se rendre ni à Alger ni à Oran, en raison des émeutes et ne reviendra plus jamais en Algérie après cela.

Les manifestations, qui durèrent plus d’une semaine, ont été durement réprimées par le sang. D’après les chiffres officiels français, le bilan des journées de décembre aurait été de 120 morts et plusieurs centaines de blessés.

 

Algérie - guerre- de gaulle
11 Décembre 1960 – Un quartier d’Alger
© Facebook/Alger à une certaine époque

 

De Gaulle : «Malgré les événements douloureux, je pense que la paix peut intervenir bientôt. L’aurore d’une nouvelle Algérie pointe à l’horizon»

Pour de nombreux historiens, il ne s’agissait pas de manifestations, mais d’une véritable «intifada» qui a donné à cette révolution une portée internationale. En effet, quelques jours après ces événements, l’Assemblée générale de l’ONU adoptait une résolution reconnaissant le droit du peuple algérien à l’autodétermination et à l’indépendance. Les manifestations du 11 Décembre ont eu aussi pour conséquence l’élargissement, à travers le monde, du cercle de soutien à la cause algérienne et à la lutte du peuple algérien pour son indépendance et sa liberté.

Cette journée du 11 décembre est importante pour l’Algérie, mais aussi pour le reste du continent car elle nous rappelle l’impact historique que peut avoir un soulèvement populaire.

Source : HuffPost et FranceSoir

Laisser un commentaire